Collection à l'étude à Villeurbanne

Expériences de l'œuvre, proposé par le Laboratoire espace cerveau

du  au 
Parallèlement à la diffusion permanente de sa collection sur le territoire de Rhône-Alpes, l’Institut d’art contemporain présente sa collection tous les deux ans in situ, dans ses murs et ex situ, dans différentes structures de Villeurbanne.
La présentation des 63 œuvres ici sélectionnées fait l’objet de recherches du Laboratoire espace cerveau basé à l’IAC, en collaboration avec Denis Cerclet, anthropologue. Plus qu’une exposition, ce sont des espaces d’expérience successifs qui sont proposés au visiteur, celui-ci devenant, dans ce cadre, l’acteur principal du dispositif.

Au cœur des projets de l’IAC depuis 2006, l’expérience d’œuvres immersives a corroboré les réflexions du Laboratoire espace cerveau à partir de 2009. Avec Collection à l’étude
à Villeurbanne, Expériences de l’
œuvre, elles prennent une nouvelle dimension en proposant de déplacer légèrement le regard de l’institution à l’égard de ses publics et
de son rôle de transmetteur. Les œuvres qui sont ici présentées ne le sont pas sous la forme d’une exposition « classique », mais dans une succession d’espaces qui met en évidence
une diversité de médiums et de démarches. Ce projet à caractère expérimental interroge l’expérience de l’œuvre d’art, sa réception et sa restitution.

Il s’agit en effet de se libérer des modalités de l’expérience esthétique dans son acceptation habituelle, de décryptage-décodage de l’œuvre, pour privilégier l’attention,
la perception, les sensations du visiteur qui, dès lors, consent, voire cherche à « travailler » avec les plis, les appuis, les absences de l’œuvre… Comment considérer que l’œuvre
n’aurait rien à dire a priori et que son rôle serait de prendre toute sa place dans un dialogue, un corps-à-corps avec le visiteur, avec l’humain ?
Comment reconsidérer l’art comme un vecteur privilégié de la relation à soi ?

Les différentes expériences suscitées et les moments « inattendus » qui en résulteront, peut-être, seront ici explorés, au gré de chacun, dans leur diversité et leur singularité.

PROTOCOLE D’EXPÉRIENCE
Dans le cadre de ce projet, l’IAC met en place un protocole conçu à l’attention de chacun des visiteurs.

Invitation expériences
Des œuvres sont placées dans cet espace pour vous permettre de les éprouver, d’en faire l’expérience. Vous pouvez si vous le désirez, regarder, écouter, prendre conscience de vos sensations et de ce que ces œuvres évoquent pour vous. Au bout de ce cheminement, racontez !
Selon la définition retenue ici, l’expérience, dans une acceptation relationnelle, est la démarche qui consiste à porter une attention sensible à son environnement et à se servir de ce matériau en liaison avec la mémoire, pour comprendre et connaître. L’expérience est ici le fruit de cette rencontre et favorise l’existence conjointe de soi et de ce qui nous entoure, l’un et l’autre se construisant au fil de cette concertation. Pas d’idées, ni de réel, qui ne soient soumis à l’expérience de la relation.

Visite expériences
La visite s’expérimente en deux temps : une visite « aller » en autonomie, un « retour » accompagné (par un médiateur, des notices d’œuvres,etc.)

Retour expériences
Le container du Laboratoire espace cerveau est à votre disposition dans le jardin de l’IAC pour vous permettre de partager votre expérience de visiteur.
Vous pouvez poser des questions et poster vos photos, vidéos, paroles… Sur les réseaux sociaux, nous attendons vos retours via Twitter, Vine, Facebook et Instagram.
Partagez-les en utilisant le #experienceIAC. C’est grâce à votre participation que nous pourrons observer ensemble, d’ici le 11 janvier 2015, les effets que ces expériences produisent sur chacun d’entre nous.

IAC → EXPOSITIONS → in situ → Collection à l'étude à Villeurbanne
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/2014/264_COLLECTION-A-L-ETUDE-A-VILLEURBANNE
imprimé le 01 juillet 2016 [22:33] depuis l'adresse IP : 54.198.85.196
© Institut d’art contemporain 2016