Transformations par Vincent Lamouroux

Œuvres de la Collection IAC, Rhône-Alpes

du  au 
Le Plateau de l’Hôtel de Région accueille l’artiste français Vincent Lamouroux qui présente, par un dispositif sculptural, une sélection d’œuvres de la collection de l’IAC - Institut d’art contemporain.
Sur le Plateau, Vincent Lamouroux fait littéralement émerger du sol des modules sculpturaux qui accueillent les œuvres de Carl Andre, Tony Cragg, Dan Graham, Anish Kapoor, Sol LeWitt, Richard Long et bien d’autres. Par le choix des œuvres exposées se dessinent les affinités de l’artiste pour les avant-gardes des années soixante et soixante-dix, en particulier l’art minimal et conceptuel. Devenu scénographe le temps d’une exposition, il induit un dialogue entre les oeuvres exposées et son propre dispositif sculptural.

Faisant éclater les « cubes blancs » qui abritent généralement les œuvres d’art, Vincent Lamouroux propose un dispositif ouvert, dont la fragilité et l’instabilité apparentes contrastent avec l’architecture de l’Hôtel de Région. Il fait surgir trois formes dépliées et inclinées qui offrent de multiples percées et points de vue sur les œuvres et l’espace environnant. Ce déploiement d’éléments géométriques est pensé comme une manière de modifier les conditions d’attention aux œuvres, de générer un changement de perception de l’espace et du temps à travers une invitation au mouvement des corps et des imaginaires.

La notion de transformation inhérente à ce projet fait écho à une image littéraire empruntée à Marcel Proust. L’auteur compare le surgissement d’un souvenir et de sensations enfouies dans la mémoire à ce « jeu où les Japonais s'amusent à tremper dans un bol de porcelaine rempli d'eau, de petits morceaux de papier jusque-là indistincts qui, à peine y sont-ils plongés s'étirent, se contournent, se colorent, se différencient, deviennent des fleurs, des maisons, des personnages consistants et reconnaissables » (Marcel Proust, Du côté de chez Swann).

C’est dans une semblable dynamique de mutations infinies que nous entraîne Vincent Lamouroux, dont les constructions sculpturales se font les prémisses de formes en devenir. Selon un processus de métamorphose, elles invitent à poser un autre regard sur des œuvres majeures de l’art de notre temps.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre de la manifestation nationale les Pléiades qui célèbre cette année les 30 ans des FRAC. Parallèlement à cette exposition, 1966-79 invite à découvrir une jeune génération d’artistes à partir du 24 mai, et jusqu’au 11 août 2013, in situ à l’IAC.
IAC → EXPOSITIONS → ex situ → La collection → En Auvergne-Rhône-Alpes → Transformations par Vincent Lamouroux
i-ac.eu/fr/expositions/27_en-auvergne-rhone-alpes/2013/244_TRANSFORMATIONS-PAR-VINCENT-LAMOUROUX
imprimé le 24 septembre 2018 [12:18] depuis l'adresse IP : 54.158.199.217
© Institut d’art contemporain 2018