Mario Merz

Né en 1925 à Milan (Italie)
Décédé en 2003 à Turin (Italie)

Le peintre et sculpteur italien Mario Merz est une des figures emblématiques du mouvement de l’Arte Povera dont les premières expositions sont organisées par Germano Celant à partir de 1967.
Mario Merz a réalisé toute sa carrière à Turin. Étudiant en médecine, il entre dans le groupe antifasciste Justice et Liberté pendant la Seconde Guerre mondiale. Arrêté en 1945 et emprisonné, il commence une activité intensive de dessin. Mario Merz a réalisé sa première exposition personnelle en 1954 à la Galerie La Bussola à Turin, avant de laisser la peinture pour expérimenter d’autres matériaux, comme les tubes de néon.
En 1987, le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux et le Centre Georges Pompidou présentent d’importantes expositions consacrées à Mario Merz. Elles sont suivies en 1989 d’une rétrospective importante au Musée Guggenheim de New York. De très nombreuses expositions lui sont consacrées dans le monde entier durant les années 90 et au début des années 2000. En octobre 2003, l’Association japonaise des arts a décerné à Mario Merz le Praemium Imperiale, l’une des distinctions artistiques les plus importantes au monde.

Toute l’œuvre de Mario Merz repose sur un principe de subversion des outils habituels de la création et sur des propositions de synthèses des différents médias. Après une période très marquée par la peinture et où l’artiste développe une conception de la création comme processus, il s’oriente en 1964 vers la sculpture. Cette nouvelle approche artistique s’appuie sur sa pratique antérieure de la peinture et du tableau : celui-ci fait partie du mur au lieu d’y être accroché et la matière et la surface sont plus importantes que la représentation ; elle est aussi à l’image de son traitement impétueux de la couleur : appliquant cette dernière directement du tube sur la surface à peindre, il va jusqu’à produire une spirale épaisse de vingt centimètres qui acquiert dès lors le statut d’œuvre expérimentale unique. L’artiste ne cesse jamais de peindre et il transperce ses toiles de tubes de néon, notamment ses représentations d’animaux sauvages, et intègre des toiles à ses installations. L’organique et le primitif, dans le registre du végétal comme de l’animal, sont les deux moteurs de l’art de Mario Merz. Ces deux perspectives n’échappent pas cependant au matériau industriel – verre, aluminium, néon, pierre travaillée, ou, dans un autre genre, des piles de journaux invendus – que l’artiste mêle à des fruits et des légumes ou à de l’argile et des fagots de bois, et même à de la cire d’abeille. La puissance de la vie organique est souvent exprimée métaphoriquement chez Merz par l’électricité circulant en un flot continu d’énergie dans des néons.

L’igloo reste l’un des symboles majeurs de l’œuvre de Mario Merz, depuis le premier qu’il a réalisé en 1968, l’Igloo di Giap, en écho à la guerre du Vietnam. L’igloo prend chez Mario Merz toutes les formes possibles : construit en argile, en tissu, avec des coussins, en verre ou en mastic ; présenté seul (Igloo Fibonacci, 1972, structure métallique et verre) ou par deux l’un dans l’autre (Dark Light, Light Dark [Lumière sombre, obscurité lumineuse], 1969), ou encore intégré à des installations complexes (Installation at MOCA [Installation au MOCA], 1989). L’artiste voit dans l’igloo une double dimension cosmique qui répond à son désir de créer une architecture simple et fondatrice. La figure de la spirale et la suite de Fibonacci font également partie des outils que Merz utilise pour exprimer la régularité harmonieuse telle qu’elle se présente dans les structures organiques naturelles ou primitives. La table, enfin, est utilisée par Merz comme le lieu capable de symboliser l’accomplissement des besoins humains en matière d’activités de plaisir et d’interaction.

The collection

Mario Merz

Appoggiata alla testa, appoggiata al convesso, appoggiata al concavo, appoggiata al muro, appoggiata alla casa, appoggiata al cervello

1977

Editions

Mario Merz

Je veux faire un livre tout de suite

1989

art édition
Editions

L'inventaire

1988

FRAC Rhône-Alpes
The collection

Mario Merz

→ consult the works
from the collection online
IAC → Mario Merz ← Artists
i-ac.eu/en/artists/413_mario-merz
printed on October 18, 2019 [08:48] from IP address : 3.228.21.186
© Institut d’art contemporain 2019