Vivent les FRAC !

du  au 

Les collections des FRAC ont acquis en quelques années un potentiel considérable dans leur domaine celui de l'histoire récente de la création. Il ne semble pas exagéré de comparer l'ensemble des collections des FRAC et celle de Beaubourg ; certains artistes, certains courants se trouvant parfois même mieux représentés dans les FRAC qu'au Musée National.

Mais le propos de cette exposition n'est pas de faire l'étude comparative des vertus de telle ou telle collection. Il s'agit plutôt de démontrer que le lancement des Collections Régionales (1982), aussi bien que le démarrage d'une politique de Centres d'Art a favorisé l'éclosion d'une génération d'artistes français. Qu'il soit bien clair qu'il n'est pas affirmé ici un lien de cause à effet simpliste ; il s'agit plutôt d'un climat, d'une attention nouvelle accordée à la création, d'une écoute et surtout d'un espoir pour toute une génération.

La pratique des FRAC a pu être analysée, contestée, critiquée, parfois à juste titre, il n'en reste pas moins que malgré ses défauts et ses insuffisances, l'institution a été miraculeusement bénéfique au « paysage créatif français ». Oxygène pour les jeunes artistes, marché plus ouvert pour les galeries, facteur de sensibilisation pour la presse, pour les élus régionaux, facteur d'émulation pour les musées, c'est tout le « système » français qui a bougé et celui des autarcies locales qui s'est ouvert, enfin, à l'actualité internationale.

Vivent les FRAC est donc un ensemble d'événements qui tente de tracer un bilan objectif des mutations liées à ce nouveau panorama institutionnel.
L'exposition elle-même présente un ensemble d'artistes français collectionnés par les FRAC (ou qui devraient l'être incessamment). Pour beaucoup d'entre eux, les Centres d'Art ont été des partenaires immédiats (ou quelques musées rares, notamment l'ARC à Paris), les FRAC des relais précoces, des lieux d'accueil et de promotion, notamment à l'étranger.

IAC → EXPOSITIONS → in situ → Vivent les FRAC !
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/1988/124_VIVENT-LES-FRAC
imprimé le 25 juin 2019 [12:05] depuis l'adresse IP : 54.174.51.80
© Institut d’art contemporain 2019