Alain Jacquet

Saturne Donut

1995

Acryl on canvas
92 x 90 cm

En 1989, Alain Jacquet imagine une série de peintures par ordinateur qui donnent à voir des planètes remodelées en forme de saucisse (Bonjour Monsieur Courbet, 1995) ou de donut (La Danse, 1995). Ces deux formes se posent en symbole du système binaire, elles sont « une synthèse du zéro et du un, du mâle et du femelle1 » .

Alain Jacquet réalise en 1995 Saturne Donut : la planète et ses célèbres anneaux ont fusionné pour laisser place à un tore qui flotte dans l’espace. À la croisée des cultures savantes et des cultures populaires, cette œuvre est à la fois construite sur des systèmes scientifiques rigoureux (le zéro et le un, le tore) et présente une brillante addition d’images « ordinaires » : Saturne devient le motif d’un appétissant beignet. Cette œuvre agit surtout comme un fabuleux condensateur temporel en offrant au visiteur la contemplation de Saturne (observée par Galilée en 1610), transformée en donut (pâtisserie popularisée aux États-Unis au XIXe siècle) et en créant une image construite sur le principe du système binaire, une numération utilisée depuis l’antiquité et qui sert aujourd’hui de base au fonctionnement des ordinateurs.

→ Alain Jacquet

Alain Jacquet, Saturne Donut, 1995. © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Alain Jacquet, Saturne Donut
i-ac.eu/en/collection/424_saturne-donut-ALAIN-JACQUET-1995
printed on June 12, 2024 [19:52] from IP address : 44.220.44.148
© Institut d’art contemporain 2024