Charwei Tsai

Née en 1980 à Taipei (Taïwan)
Vit et travaille à Taipei et Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam)

Charwei Tsai est diplômée de la Rhode Island School of Design (États-Unis) et des Beaux-Arts de Paris. Ses œuvres ont notamment été exposées à la Triennale de Yokohama (2011), au centre Pompidou-Metz (2014), à la Biennale de Sydney (2016) et à l'Institut d'art contemporain de Villeurbanne (2017). Elle dirige par ailleurs la revue Lovely Daze depuis 2005.

L'aspect le plus frappant dans le travail de Charwei Tsai est sans doute son rapport à la spiritualité, qui se manifeste par l'écriture calligraphiée de mantras sur divers supports, souvent vivants : arbres, tofus, champignons, feuilles de lotus... La pratique du mantra repose moins sur le fait de laisser une trace que dans la performance de l'écriture même : la répétition systématique d'une formule vise à libérer l'esprit du corps et ainsi favoriser la méditation.
En écrivant ces mantras sur des éléments naturels, périssables, Charwei Tsai s'inscrit pleinement dans la philosophie orientale qui célèbre l'impermanence et les changements du monde. Ainsi, dans le triptyque de vidéos Sea Mantra,
Sky Mantra et Earth Mantra (2011), on la voit écrire sur des miroirs en pleine nature, reflétant les mouvements du ciel, de la mer et du vent dans les collines.
Bien qu'elle se déclare bouddhiste, Charwei Tsai ne se définit pas pour autant comme une artiste religieuse ; selon elle, le concept bouddhiste de « vide » [emptiness] est avant tout un concept philosophique, qu'elle s'efforce d'appliquer tant dans sa pratique artistique que dans sa vie quotidienne.

Outre son travail calligraphique, Charwei Tsai réalise depuis plusieurs années des vidéos, à teneur contemplative mais aussi documentaire. Dans Hear Her Singing (2017) par exemple, réalisée en collaboration avec Tsering Tashi Gyalthang, Charwei Tsai fait chanter des femmes réfugiées venues du monde entier retenues dans un centre d'accueil à Londres. De la même manière, dans Songs of Chuchepati Camp (2017), d'autres réfugiés, cette fois-ci d'un tremblement de terre au Népal, entonnent face caméra des chants traditionnels népalais, ou improvisent sur l'histoire de leur vie ; déplacés par la force des choses, leurs chants expriment nostalgie et résignation.

La collection

Charwei Tsai

Bardo

2016

La collection

Charwei Tsai

We Came Whirling Out of Nothingness

2014

La collection

Charwei Tsai

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Charwei Tsai ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/1606_charwei-tsai
imprimé le 19 octobre 2018 [23:41] depuis l'adresse IP : 54.161.116.225
© Institut d’art contemporain 2018