Charwei Tsai

Bardo

2016

Projection vidéo couleur sonore au sol, écran réalisé avec du sable et des débris naturels
Durée : 5'30''
Tirage 2/3

Le bardo désigne, dans certains courants du bouddhisme, un état transitoire ;
il existerait six bardo : celui du « lieu de naissance », qui correspond à ce que nous appelons la vie, le bardo des rêves, celui de la méditation, les trois derniers se situent entre le moment de la mort physique et celui de la réincarnation de l'esprit. L'installation vidéo de Charwei Tsai (réalisée avec Tsering Tashi Gyalthang) est une réflexion contemplative sur ces derniers états de passage.
La vidéo est projetée au sol sur du sable et des débris, qui rappellent l'instabilité de la matière et le nécessaire dépouillement de l'âme.
À l'image défilent des formes abstraites et colorées, des faisceaux de lumière, des bouillonnements indistincts où apparaît parfois une silhouette ou un masque, dans une esthétique qui rappelle le cinéma expérimental. Une voix-off masculine décrit le processus spirituel de la mort et le voyage de l'âme jusqu'à sa réincarnation, jouant le rôle de guide dans l'au-delà ; le texte est notamment inspiré de passages du Bardo Thödol (le Livre tibétain des morts). Avec cette œuvre, l'artiste taïwanaise explore la perméabilité des frontières entre conscience et inconscience, entre vie et non-vie.

→ Charwei Tsai

© Charwei Tsai

Charwei Tsai, Bardo, 2016 © Charwei Tsai

© Blaise Adilon @ Charwei Tsai

Charwei Tsai, Bardo, 2016.
Vue de l'exposition Charwei Tsai - Water Moon, du 2 juin au 13 août 2017, Institut d'art contemporain, Villeurbanne © Blaise Adilon @ Charwei Tsai

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Charwei Tsai, Bardo
i-ac.eu/fr/collection/654_bardo-CHARWEI-TSAI-2016
imprimé le 17 décembre 2018 [17:45] depuis l'adresse IP : 54.227.186.112
© Institut d’art contemporain 2018