Été 84

from  to 

Neuf jeunes artistes français présentent au Nouveau Musée quelques unes de leur œuvres dans le cadre d'une exposition collective. La plupart d'entre eux ont conçu spécialement une installation pour le Nouveau Musée au sein duquel ils disposent chacun d'un lieu.

Puisqu'aucun thème n'était proposé, le résultat est une libre expression artistique, sans doute le meilleur reflet de l'actuelle personnalité créatrice des neuf exposants.

Bernard Faucon, le photographe, est sans doute le plus connu. Ses œuvres sont belles et envoûtantes ;à la fois figées et vibrantes elles capturent littéralement le regard. Françoois Guinochet règle ses comptes avec « le bas art de bazar », Michel Verjux « fait ce qu'il veut », du moins est-ce ce que prétend Bernard Lavier. Le Lieu du trésor du lac d'argent de Jean-Marie Krauth intrigue. La puissance d'évocation de Gloria Friedmann étonne. Il lui suffit de rien, ou presque, pour figurer l'idée de la lumière, de la mer, d'un reflet. Jacqueline Dauriac explique son installation comme « un dispositif du redoublement qui fait appel à la sensation du sujet... ». Quant à Marie Bourget, elle tisse en quelques lignes métalliques tout un paysage imaginaire. Pour Ange Leccia, qui utilise tous les moyens d'expression plastique, il parle du temps qui « travaille » l'artiste et de l'artiste qui « travaille le temps ». Reste Felice Varini qui a souligné une partie de l'espace extérieur du Nouveau Musée par des lignes colorées qui relient les surfaces, aplatissent les volumes. Un véritable travail en « trompe l’œil ».

IAC → EXHIBITIONS → in situ → Été 84
i-ac.eu/en/exhibitions/24_in-situ/1984/174_ETE-84
printed on June 25, 2019 [04:10] from IP address : 54.144.75.212
© Institut d’art contemporain 2019