Danièle Orcier

from  to 

Tour Part-Dieu (anciennement tour du Crédit Lyonnais) Lyon

Première artiste proposée par la Galerie publique du Nouveau Musée, Danièle Orcier expose ses dessins, intitulés Portraits de fils de fer, où le langage sobre de la mine de plomb définit les existences du fil de fer manipulé, et par là tout ce qui est attache, lien, et tout ce que cela suggère.
Danièle Orcier a choisi d'axer son travail autour de tissages aux petits paquets ficelés, de l'emballage au nœud qui l'enferme, sans oublier le nœud et son empreinte au fil qui peu à peu se dénoue.
L'artiste, véritablement sensibilisée au fil et à sa croisure, a arrêté son regard sur un fil de fer, que tout autre ne voit qu'en fonction de son usage. Ce fil de fer la séduit par son tracé, mémoire d'une manipulation humaine et à la fois résistance d'un matériau rigide à cette manipulation. Une première série de dessins dresse donc le portrait de fils pliés, noués, enchevêtrés. Dans la deuxième série, intervient la gomme qui trace un fil en négatif sur le fil du crayon, comme le film de la trame entrecroise celui de la chaîne. Une texture naît progressivement, qui s'organise de dessin en dessin.
IAC → EXHIBITIONS → in situ → Danièle Orcier → Danièle Orcier
i-ac.eu/en/exhibitions/24_in-situ/1980/230_DANIELE-ORCIER
printed on September 19, 2019 [00:14] from IP address : 18.204.2.53
© Institut d’art contemporain 2019