Philippe Decrauzat

One Two Three Four Five + Can I Crash Here

2005

Group of two inseparable pieces
One two three four five, 2005
Acrylic on wood
208 x 105 x 6 cm

Can I Crash Here, 2005
Painting on the ground in adhesive
Variable size

Can I Crash Here et One Two Three Four Five constituent un ensemble de deux œuvres indissociables. Composée de lignes noires sur fond blanc qui s’étalent sur le sol, la peinture en adhésif Can I Crash Here crée une vibration de tout l’espace, une pulsation qui immerge le visiteur et trouble aussi bien sa perception que sa déambulation dans l’espace. La surface, ondulante, semble se projeter vers l’extérieur tout en s’étendant à l’intérieur. Elle génère un environnement mouvant (presque vivant) qui engloutit physiquement et visuellement le visiteur.
One Two Three Four Five se présente comme un fragment de barrière (inspiré des sculptures minimales d’Anne Truitt dans les années 60) planté verticalement dans le sol. Potentiellement stabilisatrice par rapport au mouvement optique de son support, la raideur de l’objet est cependant invalidée par son dessin en perspective qui ne l’équilibre au sol que sur un montant. Porteuse du motif moderniste de la grille, et de la matérialité de l’objet, ici défait de sa fonctionnalité – la barrière ne délimite plus rien –, l’œuvre semble amorcer une possible narration au milieu d’un environnement purement perceptuel.

→ Philippe Decrauzat

© Blaise Adilon

Philippe Decrauzat, One two three four five + Can I Crash Here, 2005 © Blaise Adilon

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Philippe Decrauzat, One Two Three Four Five + Can I Crash Here
i-ac.eu/en/collection/49_one-two-three-four-five-can-i-crash-here-PHILIPPE-DECRAUZAT-2005
printed on December 10, 2019 [13:38] from IP address : 18.207.238.169
© Institut d’art contemporain 2019