Sylvie Blocher

Été 93

1993

Œuvre en 3 dimensions, Installation
Toile de treillis, cuir, corde, cheveuxnaturels, béton moulé, acier
210 x 70 x 15 cm

L’installation Été 93 évoque la guerre en ex-Yougoslavie et le traitement des femmes autochtones par les soldats occupants. Elle a été réalisée en 1993 à partir de la retransmission télévisée du discours d’un général croate incitant ses soldats à violer les femmes bosniaques.
Des vêtements militaires accrochés au mur constituent un être métaphorique, un soldat non identifiable : un pantalon de l’armée française, des bretelles de la guerre d’Algérie et une gourde de la guerre du Vietnam. L’artiste y a collé des cheveux de femme et l’ensemble est surmonté d’une pierre où s’inscrit le texte « Humiliées, Abandonnées, Oubliées », universalisant le cas yougoslave pour en faire un exemple de toutes les guerres. Cette approche radicale des faits est appuyée par les convictions de l’artiste : « Je fais de l’art pour que nous n’en sortions pas indemnes »1.

→ Sylvie Blocher

André Morin © Adagp, Paris

Sylvie Blocher, Été 93, 1993 André Morin © Adagp, Paris © ADAGP

Jean-Luc Lacroix © Adagp, Paris

Sylvie Blocher, Été 93, 1993 Jean-Luc Lacroix © Adagp, Paris © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Sylvie Blocher, Été 93
i-ac.eu/en/collection/443_ete-93-SYLVIE-BLOCHER-1993
printed on August 04, 2020 [01:13] from IP address : 35.172.233.215
© Institut d’art contemporain 2020