Erik Dietman

Cacafish Cafishca

1982

Bronze, wood
66 x 68 x 37 cm

L’œuvre, dont le titre joue sur l’association cocasse des termes « caca » et «fish», représente un poisson en bronze, fixé sur un trépied en bois, avec une évocation scatologique récurrente dans les œuvres d’Erik Dietman. L’artiste confronte deux matériaux : le bois (matière organique et vivante) et le bronze (figé et pérenne), il figure le mou par le dur, le périssable par des matériaux qui traversent le temps. Si l’on a souvent qualifié son œuvre de rabelaisienne et généreuse, l’analogie entre la nourriture et le langage y est omniprésente.
« Pour moi toute la sculpture est entre le morceau de pain que j’avale et ce que je chie. » Roi du calembour visuel aux titres à double tranchant, iconoclaste, absolument fluxus (ce terme médical peut désigner une défécation coulante), on ne peut que le soupçonner d’avoir voulu jouer, tant avec la question du stade anal et du premier acte créateur de l’enfant, qu’avec l’expression populaire et familière… « couler un bronze ».
Cette œuvre a notamment été montrée lors de la rétrospective d’Erik Dietman au Moderna Museet de Stockholm en 1987 et au Musée de Grenoble dans l’exposition Curieux ? De l'étrange et du merveilleux dans l'art d'aujourd'hui à travers les collections du Frac Rhône-Alpes en 2004.

→ Erik Dietman

Erik Dietman, Cacafish Cafishca, 1982. © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Erik Dietman, Cacafish Cafishca
i-ac.eu/en/collection/316_cacafish-cafishca-ERIK-DIETMAN-1982
printed on January 29, 2020 [04:04] from IP address : 18.232.55.175
© Institut d’art contemporain 2020