John Thomson

Street Advertising

1876-1877

De la série Street Life in London 1877-1878

Tirage original
Photoglyptie, contrecollée sur papier crème avec filet rouge
40 x 30 cm

Les photographies Street Advertising et The Wall Worker de John Thomson, datées de 1876-1877, proviennent de sa série Street Life in London, également nom du mensuel que l’artiste crée avec son ami et écrivain Adolphe Smith. Publié de 1876 à 1877, ce projet éditorial et documentaire vise à rendre compte d’une réalité sociale difficile en s’intéressant à la population pauvre des rues de Londres. Considéré comme socialiste et « radical », Adolphe Smith est un auteur dont l’engagement politique est connu, et c’est lui qui rédige articles et interviews relatant l’existence précaire et marginale de ces travailleurs invisibles. John Thomson, quant à lui, se charge bien évidemment du volet photographique de la revue. Si le sujet n’est pas neuf – on note un intérêt croissant dans la seconde moitié du XIXe siècle pour l’observation de la pauvreté urbaine et ses conditions sociales – le traitement photographique de John Thomson est par contre unique. L’empathie, mais aussi la précision de son regard, font de John Thomson un photographe documentaire d’exception mais aussi un véritable auteur. Ici, il s’intéresse aux colleurs d’affiches publicitaires dont le salaire dérisoire (une livre à une livre et demi par semaine) et les conditions de travail pénibles (douze heures de labeur quotidiennes) condamnent à l’exclusion sociale. Street Life in London est désormais considérée comme une œuvre-clé dans l’histoire de la photographie documentaire.

→ John Thomson

© Yves Bresson/Musée d'Art Moderne de Saint-Étienne Métropole © Domaine public

John Thomson, Street Advertising, 1876-1877 © Yves Bresson/Musée d'Art Moderne de Saint-Étienne Métropole © Domaine public

IAC → COLLECTION → Acquisitions → John Thomson, Street Advertising
i-ac.eu/en/collection/257_street-advertising-JOHN-THOMSON-1876-1877
printed on March 28, 2020 [09:40] from IP address : 3.235.66.217
© Institut d’art contemporain 2020