Thomas Schütte

Das Bad

1984

[Le Bain]

Installation
Bois peint, toile

Datée de 1984, Das Bad [Le Bain] est une des œuvres clés de la première période de Thomas Schütte. Installation composée de trois ossatures en bois peint de baignoires, l’œuvre emprunte son titre à la célèbre peinture d’Ingres Le Bain turc (1862). Si les baignoires semblent nous suggérer la présence d’un établissement thermal, celle de petits socles sous chaque élément témoigne en réalité d’une volonté de dissocier l’espace de l’œuvre de l’espace réel. De même, ces baignoires, qui ne peuvent contenir aucun liquide, contredisent leur fonction et nous apparaissent ainsi comme des simulacres. L’œuvre renvoie donc à l’idée d’une intimité mise en scène, idée renforcée par la bannière surmontant les sculptures et portant l’inscription « Das Bad », évoquant, elle, une draperie de théâtre. Comme souvent chez l’artiste, il ne s’agit pas de faire des œuvres qui cherchent à imiter le réel (celles-ci ne cachent en rien leur statut de simulacre) mais bien de figurer l’idée d’une réalité potentielle.

→ Thomas Schütte

© Jean-Luc Lacroix

Thomas Schütte, Das Bad, 1984 © Jean-Luc Lacroix © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Thomas Schütte, Das Bad
i-ac.eu/en/collection/253_das-bad-THOMAS-SCHUTTE-1984
printed on October 15, 2019 [10:34] from IP address : 3.94.202.6
© Institut d’art contemporain 2019