Jacques-Ernest Bulloz

L'Éveil

1903 - 1917

Tirage original
Marbre taillé par Rodin, avant 1889
Tirage sur papier baryté au gélatino-argentique
65 x 55 cm
34,4 x 25,8 cm

L'Éveil est une photographie de Jacques-Ernest Bulloz datée de 1903-1917 figurant la sculpture en marbre du même nom d’Auguste Rodin, réalisée, elle, en 1889. Appelée aussi parfois la Nymphe Écho, cette sculpture inspirée des Métamorphoses d’Ovide représente une jeune femme assise sur un rocher s’étirant voluptueusement. Jacques-Ernest Bulloz choisit un cadrage frontal et préconise l’utilisation d’un fond noir unifié afin d’isoler et détacher le sujet. Cette décision va à l’encontre des exigences de Rodin et manifeste la volonté de Bulloz de renouveler l’interprétation de ses œuvres. À ce titre, il est intéressant de confronter cette version à celle réalisée en 1902 par le célèbre photographe américain Edward Steichen. Diamétralement opposé, son parti pris audacieux consiste à photographier la sculpture à contre-jour (dans une lumière du matin comme le titre peut le suggérer), faisant ainsi disparaître tout détail au profit d’une silhouette aux contours sensuels. Chez Bulloz, importent davantage un rendu à la fois net et subtilement contrasté des volumes, une représentation située au confluent de l’impératif documentaire et d’une vision personnelle et esthétique de son sujet.

→ Jacques-Ernest Bulloz

Yves Bresson/Musée d'art Moderne de Saint-Etienne Métropole © domaine public

Jacques-Ernest Bulloz, L'Eveil, 1903 - 1917 Yves Bresson/Musée d'art Moderne de Saint-Etienne Métropole © domaine public

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Jacques-Ernest Bulloz, L'Éveil
i-ac.eu/en/collection/141_l-eveil-JACQUES-ERNEST-BULLOZ-1903-1917
printed on May 19, 2022 [14:21] from IP address : 3.235.176.80
© Institut d’art contemporain 2022