Pierre Apers

Né au XIXe siècle, décédé au XXe siècle (France)

Pierre Apers est photographe, spécialisé dans le portrait. L’activité de son studio, situé à Paris, rue du Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.), se développe principalement durant l’entre-deux guerres. Il collabore dès le début des années 1920 avec la Gazette Musicale pour laquelle il réalise les portraits de compositeurs et cantatrices pour les couvertures ou les illustrations d’articles, telles la chanteuse lyrique Madeleine Mathieu ou la pianiste Mademoiselle Tatiana de Sanzéwitch. Il travaille également avec la maison d’édition musicale Ricordi pour laquelle il réalise les couvertures de partitions. Il signe (souvent à même le négatif) les portraits de célébrités de l’époque, comme le compositeur Gustave Charpentier, la pianiste Lucie Caffaret ou l’actrice et chanteuse de music-hall Mistinguett. Ces réalisations participent à la fixation d’un modèle de portraits photographiques qui naît alors dans les années 1930. Les prises de vue sont réalisées à la chambre. L’éclairage, hérité des photographies de plateau, met en valeur l’aspect sculptural des figures et concentre l’attention sur l’expression ainsi que le regard du modèle. Les photographies sont systématiquement retouchées afin d’accentuer les contrastes lumineux tout en homogénéisant la texture de la peau. En 1933, Pierre Apers est président de la Chambre syndicale française de la photographie et de ses applications, groupement professionnel qui défend le statut artistique du médium à l’époque.

The collection

Pierre Apers

Sans titre (Titre attribué : Tête de femme (de face))

s.d.

The collection

Pierre Apers

Sans titre (Titre attribué : Tête de femme (de dos))

s.d.

The collection

Pierre Apers

→ consult the works
from the collection online
IAC → Pierre Apers ← Artists
i-ac.eu/en/artists/442_pierre-apers
printed on October 15, 2019 [20:49] from IP address : 34.204.191.31
© Institut d’art contemporain 2019