Hans Haacke

Né en 1936 à Cologne (Allemagne)
Vit et travaille à New York (états-Unis)

Hans Haacke a étudié à Cassel et Philadelphie avant de débuter sa carrière artistique en 1960. D'importantes expositions personnelles lui sont consacrées dès les années 1980 au New Museum de New York (1986), à la Tate Gallery de Londres (1988), ou au Centre Georges Pompidou à Paris (1989). Il est aussi invité à participer aux grands événements internationaux tels que la documenta (quatre fois), la Whitney Biennal ou encore la Biennale de Venise où son intervention, en 1993, a été récompensée d'un Lion d'Or. En 2012, le Museo Reina Sofia à Madrid a réalisé une grande rétrospective de son travail.

D’abord peintre abstrait, il se rapproche du Gruppe Zero autour de 1965 et se tourne vers la conception d’objets minimalistes, comme Condensation Cube (1963-65), pour lesquels il s’intéresse aux facteurs d’évolution ainsi qu'aux relations des êtres vivants à leur environnement. Puis, avec les Real Time Structures [Structures en Temps Réel], esthétique, économie et politique deviennent des notions et arguments indissociables dans son travail. Ainsi, en 1970, pour l'exposition Information au MOMA de New York, il propose sa première œuvre ouvertement critique vis-à-vis de l'institution en invitant les visiteurs à répondre par oui ou non par le biais de deux urnes à une question portant sur une élection à venir (Moma Poll, 1970).

Hans Haacke conçoit dès lors des installations à partir d'objets, de textes ou de photographies qui empruntent leurs caractéristiques aux lois du marché, de la publicité à la propagande politique car, selon lui : « il faut apprendre de son adversaire1 ». Il analyse le poids des médias, du mécénat des firmes internationales et de l’intervention de l'État dans le fonctionnement du marché de l'art, comme un facteur de soumission des artistes aux logiques commerciales, les menant à une « auto-censure ». Seule l’autonomie des champs de la production artistique permet de transformer la manière de voir le monde et de défendre « les valeurs universelles de justice et de vérité2 ».
Dénonciatrice des rapports troubles de l’art avec l’argent, sa démarche implique donc une résistance permanente, au plus près des faits, selon des enquêtes qu'il mène préalablement à la réalisation d’œuvres en fonction d’un contexte précis. Celles-ci s’exposent au rejet et à la censure, ce qui mena le sociologue Pierre Bourdieu à cette conclusion : « Il faudrait que vous soyez une sorte de conseiller technique de tous les mouvements subversifs3 ».

The collection

Hans Haacke

Creating Consent

1981

The collection

Hans Haacke

→ consult the works
from the collection online
IAC → Hans Haacke ← Artists
i-ac.eu/en/artists/285_hans-haacke
printed on December 13, 2019 [03:03] from IP address : 3.233.224.8
© Institut d’art contemporain 2019