Barbara Ess

Née en 1948 à New York (État de New York, États-Unis) 
Vit et travaille à New York

Barbara Ess obtient son Bachelor of Arts à l’Université du Michigan en 1969 et sort diplômée de la London School of Film Technique, deux ans plus tard. Son travail est essentiellement photographique, utilisant plus particulièrement la technique du sténopé (en anglais pinhole = trou d’épingle), qui consiste en une boîte en carton percée d’un trou minuscule et garnie d’une plaque sensible reprenant le principe de la camera obscura. Elle réalise également des installations et des vidéos. Barbara Ess a exposé en 1985 au New Museum, New York. En 1993, elle bénéficie d’une importante rétrospective au Queens Museum à New York, Barbara Ess: Photography, Installation and Books. Elle fait partie des artistes de la collection du MoMA, New York, où elle a également été invitée dans plusieurs expositions collectives comme Serious Fun Night en 1982 et Music is a Better Noise en 2006-2007.
Au printemps 2019, Barbara Ess a présenté une exposition personnelle, Someone To Watch Over Me [Quelqu’un pour me surveiller] à la Galerie Magenta Plains à New York, exposition rassemblant des travaux récents de l’artiste dans les domaines de la photographie, de la vidéo et du son et se concentrant sur les thèmes de la frontière, de la distance et de la séparation.

Barbara Ess s’est fait connaître grâce à son fanzine Just Another Asshole, en même temps qu’elle a fait partie, à ses débuts, d’un girls-band new-yorkais appelé Disband, dont les membres sont étaient plutôt artistes plasticiens que musiciens (Barbara Kruger…). Elle joue et enregistre avec différents groupes de la scène underground (Static, Y Pants, The Gynecologists) jusqu’en 1978, tout en éditant de nombreux travaux d’artistes. Elle eut pour petit ami le compositeur guitariste Glenn Branca, icône du mouvement No Wave.

C’est alors qu’elle se focalise sur la pratique du sténopé avec la longue pause qu’impose le sténoscope, l’impossiblité de régler la netteté, la distorsion quasi-obligatoire de l’image qui convoquent le trouble dans la lecture des images dévoilées. Brumeuses et distordues, les images de Barbara Ess naviguent entre l’hésitante objectivité supposée de la photographie et la re-présentation du sujet, brouillant sans cesse la perception que l’on peut avoir du monde matériel.

The collection

Barbara Ess

Untitled

1986

The collection

Barbara Ess

→ consult the works
from the collection online
IAC → Barbara Ess ← Artists
i-ac.eu/en/artists/254_barbara-ess
printed on August 08, 2020 [07:40] from IP address : 3.228.11.9
© Institut d’art contemporain 2020