Robert Adams

Né en 1937 à Orange (Californie, États-Unis)
vit et travaille dans le Colorado (éTATS-UNIS)

Après des études de littérature et une carrière d’enseignant, Robert Adams décide en 1970 de quitter son État natal du New Jersey pour s’installer dans le Colorado. Il se consacre alors pleinement à la photographie, formé par le photographe professionnel Myron Wood. Il débute un travail sur les paysages de l’Ouest américain et sur la manière dont le développement de l’activité humaine a influencé leur mutation.
Il fait partie des neuf photographes de la célèbre exposition New Topographics organisée en 1975 à la Eastman House, Rochester, qui rend compte d’un ensemble de pratiques centrées sur le paysage urbain et périurbain.

En revendiquant l’influence de photographes comme Timothy O’Sullivan, C.A. Hickman ou Alfred Stieglitz, Robert Adams s’inscrit pleinement dans une tradition américaine de la photographie de paysage, mais dont il déplace les enjeux ; les paysages qu’il photographie deviennent révélateurs de problématiques politiques, sociales et environnementales. L’ouvrage The New West: Landscapes Along the Colorado Front Range (1974) témoigne, avec une certaine mélancolie, du délitement et de la part légendaire des grands récits fondateurs de l’Amérique, comme la conquête de l’Ouest. Si ses images de rues, de pavillons, d’arbres ou de voies d’eau traduisent de manière allégorique une vision sombre voire catastrophiste du monde contemporain, la photographie permet à ses yeux de rendre intelligibles des situations en créant des correspondances entre un paysage et l’expérience du spectateur. Comme l’explique Jean-François Chevrier, « il est convaincu que l’attention (ou la réception) esquisse une rédemption de la laideur et de la banalité qui caractérisent la nature déchue, corrompue, de l’environnement contemporain1 ». Cette conception humaniste et idéaliste de l’art, qui s’exprime également dans un engagement écologiste très présent dans son œuvre, est nuancée du point de vue formel par le recours au principe de neutralité de la photographie documentaire. L’essai Beauty in Photography. Essays in Defense of Traditional Values (1981) développe sa conception de la photographie basée sur les principes de beauté, d’ordre et de vérité. En 2009, il est lauréat du prestigieux Prix Hasselblad à San Francisco. Deux grandes rétrospectives lui ont été consacrées en France : Robert Adams : l'endroit où nous vivons, qui a été présentée au Jeu de Paume à Paris en 2014, et Robert Adams : Our Lives and Our Children qui s’est tenue à la Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris en 2018.

The collection

Robert Adams

Our Lives and Our Children (Near the Rocky Flats Nuclear Weapons Plant)

1978 - 1981

Editions

Tiefenschärfe

2006

Wienand Verlag, Cologne
The collection

Robert Adams

→ consult the works
from the collection online
IAC → Robert Adams ← Artists
i-ac.eu/en/artists/222_robert-adams
printed on May 27, 2020 [16:34] from IP address : 3.231.226.13
© Institut d’art contemporain 2020