Géraldine Kosiak

Née en 1969 à Lons-le-Saunier (France)
Vit et travaille à Lyon

Le travail de Géraldine Kosiak, diplômée des Beaux-Arts de Lyon (où elle est actuellement professeure de dessin), manifeste de son propre aveu un intérêt pour « ce qui ne se remarque pas, ce qui n’a pas d’importance ». À travers une grande diversité de supports – livres, réalisations en volume, photographies, dessins, vidéos, accompagnés de textes – elle s’attache à l’exploration d’une mémoire individuelle et collective, opérant un jeu permanent de bascule entre l’autobiographie et une histoire commune, tramée de récits ordinaires.
Géraldine Kosiak a été pensionnaire à la Villa Kujoyama à Kyoto en 2012, puis à la Villa Médicis à Rome de 2013 à 2014.
Si son travail conjugue photographie, écriture et dessin, il s’oriente de plus en plus vers une pratique confirmée en tant qu’auteure. En 2018, elle commence à publier chez Grasset et collabore à la revue Le Courage, revue littéraire et de création fondée par l’écrivain et éditeur Charles Dantzig.

Portrait de Simon Kosiak, en 1995, résulte d’un travail mené autour de la figure de son grand-père maternel, émigré polonais, dont elle recueille les souvenirs pour en retracer l’itinéraire en France. Disposant de la parole comme premier matériau, elle choisit d’en extraire des bribes de récits, qu’elle transpose ensuite en images, à l’aide de sculptures en résine de format réduit. Par ce processus de transformation d’une réalité vécue en une sorte de fiction, elle désamorce le caractère confidentiel de l’histoire de son grand-père pour la faire accéder à une dimension plus universelle, et aboutir « à un certain degré de généralité au sens sociologique du terme1 ». Cette exploration de ses origines jurassiennes et polonaises, Géraldine Kosiak choisit aussi de la poursuivre dans un livre de dessins qu’elle intitule Mon grand-père (publié en 1998).
Parallèlement à son œuvre plastique (notamment exposée à la Nouvelle Galerie de Grenoble en 1999, ainsi qu’à la Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois à Paris en 1998, et à l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne en 2006), Géraldine Kosiak développe depuis 1995 un travail d’illustrations, mêlant textes et dessins, qu’elle publie aux éditions du Seuil. J’ai peur (1995), Jour de pêche (1998), Avec l’âge (2008) mais aussi des ouvrages de littérature jeunesse, déplacent ainsi le caractère autobiographique de son travail de l’espace d’exposition à celui de l’imprimé.

The collection

Géraldine Kosiak

Catalogués

2004

The collection

Géraldine Kosiak

J'ai peur

1994

The collection

Géraldine Kosiak

→ consult the works
from the collection online
IAC → Géraldine Kosiak ← Artists
i-ac.eu/en/artists/196_geraldine-kosiak
printed on August 09, 2020 [21:54] from IP address : 35.172.233.2
© Institut d’art contemporain 2020