Nona Inescu

Aristolochia

2021

Impression pigmentaire d’archive sur Canson - Platine Fibre Rag
100 x 70 cm
Tirage 1/5

Aristolochia s'inscrit dans une série de photographies rassemblées lors de l'exposition The Venus Trap [Le piège de Vénus], présentée à la FIAC en 2021. Devant un décor tropical une main disparaît dans une fleur d'aristoloche sur laquelle est posée une mouche. L'ensemble forme une continuité harmonieuse dont chaque élément (humain, végétal, animal) est indissociable, comme une greffe qui aurait réussi. De l'équation fortuite de la fleur, la main et la mouche résulte un être inédit, à l'identité mouvante oscillant entre l'animal fantastique, la composition florale et la sculpture.
L'aristoloche (qui tire son nom de sa réputation à faciliter les accouchements) utilise une stratégie particulière de pollinisation, consistant à capturer les insectes au moyen de poils situés à l'intérieur de son tube floral, puis à les relâcher afin qu'ils aillent polliniser d'autres fleurs. Cette fois, c'est une main qui s'est laissée prendre au piège, peut-être volontairement, et l'image paraît capturer le moment de sa métamorphose. Sommes-nous en train d'assister à la naissance d'un mythe futur, où, comme dans les récits d'Ovide, l'être humain abandonne sa spécificité pour entrer en fusion avec le monde végétal  ?

→ Nona Inescu

Nona Inescu, Aristolochia, 2021

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Nona Inescu, Aristolochia
i-ac.eu/fr/collection/884_aristolochia-NONA-INESCU-2021
imprimé le 18 avril 2024 [13:02] depuis l'adresse IP : 3.238.71.155
© Institut d’art contemporain 2024