Erró (Gudmundur Gudmundsson, dit)

Big Tears for Two

1962

[Sanglots pour deux]
de la série Retour d'USA

Huile sur toile
130 x 200 cm

Big Tears For Two [Sanglots pour deux] reproduit des éléments du célèbre tableau de Picasso La Femme qui pleure (1937) : le visage de la femme est repris exactement à l’exception des yeux et de la bouche qui évoquent plutôt un cartoon nord-américain. Les larmes ne sont pas versées par la femme mais par un petit véhicule expressif qui semble sorti d’un film des studios Disney. Le télescopage entre une référence picturale savante et une iconographie populaire est une constante chez Erró. Il fait aussi régulièrement référence à Picasso, notamment en reprenant dans les Scapes des fragments de ses tableaux.
Erró réalise Big Tears for Two à New York, où il « prend la mesure du développement hypertrophique de la société de consommation, du flot d’images sans précédent impulsé par la culture de masse1 ». C’est lors de ce séjour américain qu’il fixe définitivement sa méthode de travail : renonçant définitivement à inventer des formes personnelles, il se livre à un travail de collecte et de compilation d’images avec lesquelles il compose des collages qu’il transforme ensuite en tableaux. « Mes peintures ont beaucoup changé ici, on y trouve de nombreuses références américaines », écrit-il à sa famille le 25 janvier 1964.

→ Erró (Gudmundur Gudmundsson, dit)

Yves Bresson/Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole

Erró, Big Tears for Two, 1962 Yves Bresson/Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Erró (Gudmundur Gudmundsson, dit), Big Tears for Two
i-ac.eu/fr/collection/477_big-tears-for-two-ERRO-GUDMUNDUR-GUDMUNDSSON-DIT-1962
imprimé le 22 avril 2024 [05:20] depuis l'adresse IP : 44.201.97.224
© Institut d’art contemporain 2024