Entre intime et autoportrait [un temps dilaté]

Œuvres de la Collection IAC, Rhône-Alpes

du  au 
L’intime naît d’une attitude face au réel qui fabrique des photographies chargées d’intériorité et de mélancolie, rien à voir avec les images de l’intimité qui exposent une extériorité. C’est une présence, une épaisseur, un battement qui donnent à voir l’espace littéraire d’un regard.
John Coplans*, Craigie Horsfield*, Urs Lüthi*, Jan Saudek*, Rudolf Schäfer*
*Œuvres de la Collection IAC, Rhône-Alpes

L’autoportrait est l'interrogation de l’invisible, de l’infigurable de notre être, c’est le regard du dedans qui essaie d’épuiser l’apparence pour enregistrer et fixer le temps dilaté, l’autre portrait qui nous signe. Les allers et retours entre l’intime et l’autoportrait sont le murmure de cette exposition, une invitation aux glissements du regard de l’un à l’autre. D'ailleurs la contiguïté des uns et des autres interrogera les genres pour privilégier ce qui rend visible la transparence du temps dilaté, la photographie.
IAC → EXPOSITIONS → ex situ → La collection → En Auvergne-Rhône-Alpes → Entre intime et autoportrait [un temps dilaté]
i-ac.eu/fr/expositions/27_en-auvergne-rhone-alpes/2015/311_ENTRE-INTIME-ET-AUTOPORTRAIT-UN-TEMPS-DILATE
imprimé le 21 septembre 2018 [15:27] depuis l'adresse IP : 54.156.51.193
© Institut d’art contemporain 2018