à venir

Jef Geys

Le Tour de France 1969 d'Eddy Merckx de Jef Geys / Les Plantes Médicinales

du  au 
Considéré comme un des artistes belges les plus importants de sa génération, Jef Geys poursuit depuis plus d’une cinquantaine d’années une œuvre singulière et complexe, conduite comme un vaste projet évolutif. Son travail consiste autant en une remise en cause des pratiques souveraines de l’art qu’au décloisonnement des sphères de l’intime et du collectif. Pour cela, il articule son travail autour de trois axes fondamentaux : sa vie privée, son environnement et son rapport au monde extérieur.
Le Tour de France 1969 d'Eddy Merckx de Jef Geys 
En 1969, Jef Geys décide de suivre le tour de France sur la totalité du parcours pour couvrir ce qui sera la première victoire d'Eddy Merckx. Dans sa Citroën 2cv, il suit Eddy Merckx à chaque étape, lors des pauses et des cocktails. Gros plans sur les fans, sur les badauds composant la foule, sur les salons d'hôtels, dans les rues, les villes et multitude de points de vue sur Eddy Merckx en course et en représentation. Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un partenariat avec le CNEAI de Chatou, sur le principe d'itinérance du projet dans différents lieux en France.

Les Plantes Médicinales
Jef Geys propose de poursuivre une série initiée dans le parc du musée de Middelheim en 1999. Jef Geys avait alors disséminé de délicats dessins à la plume sous Plexiglas, inspirés par des gravures érotiques du début du XVIIIe auxquels étaient associés des logos de marques populaires de la mode, la chimie, le luxe, le voyage, l'alimentaire… Pour le catalogue de l’exposition, chaque dessin était référencé et titré par le nom d’une fleur cueillie dans le jardin. Elles composent aujourd’hui un herbier et complètent chaque dessin original sous forme de diptyque. La sémantique du végétal fait régulièrement apparition dans sa production, à l’image de Quadra Medicinale, son installation conçue spécialement pour le pavillon belge de la biennale de Venise en 2009 et pour laquelle il avait demandé à quatre personnes vivant dans les villes de Villeurbanne, New York, Moscou et Bruxelles de référencer les plantes sauvages apparaissant dans leurs environnements immédiats.
IAC → EXPOSITIONS → in situ → Jef Geys → Jef Geys
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/2017/401_JEF-GEYS
imprimé le 29 mars 2017 [03:22] depuis l'adresse IP : 54.211.233.235
© Institut d’art contemporain 2017