Jef Geys

Né en 1934 à Léopoldsburg (Belgique)
Vit et travaille à Balen (Belgique)

Considéré comme l'un des artistes belges les plus importants de sa génération, Jef Geys poursuit depuis plus d’une cinquantaine d’années une œuvre singulière et complexe, conduite comme un vaste projet évolutif. Son travail consiste autant en une remise en cause des pratiques souveraines de l’art qu’au décloisonnement des sphères de l’intime et du collectif.  Pour cela, il articule son travail autour de trois axes fondamentaux : sa vie privée, son environnement et son rapport au monde extérieur. Aux débuts des années 1960 et jusqu’en 1989, il élabore une activité pédagogique à l’école de Balen qu’il envisage comme un laboratoire des formes possibles d’apprentissage et de transmission. Héritier à la fois du Bauhaus et d’une attitude conceptuelle, il développe projets et expériences locales dont la portée vise à l’universel : participer à l’activité d’un cabaret, des grèves, travailler sur le langage populaire ou encore semer des graines qui pourraient venir en aide aux sans-abri (comme au pavillon belge de la Biennale de Venise en 2009). Mû par un mode de pensée non-hiérarchique et par l’idée d’un partage des compétences, Jef Geys conçoit son œuvre selon les principes d’égalité et d’équivalence (entre art et non-art, entre culture dit « haute » et productions populaires ou triviales). Archiviste méticuleux de sa vie et de sa pratique, il publie le Kempens Informatieblad (le « Journal d’information campinois ») à l’occasion de chacune de ses expositions depuis 1971. Il y compile idées, conversations ou photographies entretenant toujours un lien avec le lieu où il est invité. Diffusé gratuitement dans l’institution muséale, il en fait un vecteur de sociabilité et d’échange direct avec le public, refusant le caractère rétrospectif et souvent élitiste des catalogues d’exposition. Jef Geys reste encore une figure méconnue du public malgré un parcours international prestigieux qui aura vu son travail exposé dans des institutions et des manifestations artistiques telles que la Biennale de São Paulo (1991), la Documenta 11 de Cassel (2002), le Van Abbemuseum d’Eindhoven (2004) ou encore la Biennale de Venise en 2009 où il représentait la Belgique.

La collection

Jef Geys

Documenta 11

2002

Éditions

Jef Geys : Kempens Informatieblad

2007

Institut d'art contemporain
La collection

Jef Geys

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Jef Geys ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/151_jef-geys
imprimé le 29 mai 2017 [13:41] depuis l'adresse IP : 54.162.245.198
© Institut d’art contemporain 2017