à venir

Maria Loboda

La Fête, La Musique, La Noce

du  au 
Après sa participation à l’exposition collective Demain dans la bataille pense à moi en 2015, Maria Loboda répond à une nouvelle invitation de l’IAC pour réaliser son exposition personnelle, à ce jour la plus importante en France.
Intéressée par l’histoire, l’archéologie, la géologie, l’anthropologie ou encore la linguistique, Maria Loboda fonde son travail sur l’interprétation et la réappropriation de symboles et de rituels propres aux sociétés humaines. À travers la relecture transhistorique des mythes, des sciences savantes, occultes et  alchimiques, l’artiste convoque des formes iconiques
qui interrogent la prégnance ou l’obsolescence des artefacts inventés par l’homme face aux forces qui le dépassent.

Loin de toute tentative de chronologie ou de classification, Maria Loboda construit une esthétique se rapprochant d’une symbolique dont la portée transcende le temps et l’espace et propose des récits elliptiques et énigmatiques qui viennent troubler le visiteur. Codées, ses installations éveillent les soupçons par un cryptage subtil dont le langage est une clé. Ces formes d’apparence simple prennent alors une dimension inquiétante et déploient une énergie cyclique au sein de l’espace d’exposition, laquelle persiste dans la beauté du codage et ses possibilités infinies de substitution.

En infiltrant les systèmes de croyance et de connaissance dans leurs logiques propres, Maria Loboda active une potentielle subversion de ces cadres de pensée. Ambivalentes, ses appropriations jouent sur les glissements de sens pour faire éclater la force antagoniste qui réside en chaque chose. Dans une certaine faillibilité du sens, ses propositions font trembler tout ce que nous croyons sûr, confortable ou fiable. C’est de cette force de fascination pure, à même de susciter nos désirs de connaissance et de prédiction, que se saisit l’œuvre de Maria Loboda. 
IAC → EXPOSITIONS → in situ → Maria Loboda → Maria Loboda
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/2017/400_MARIA-LOBODA
imprimé le 29 mai 2017 [13:26] depuis l'adresse IP : 54.162.245.198
© Institut d’art contemporain 2017