Hamish Fulton

Né en 1946 à Londres (Angleterre)
Vit à Canterbury (Angleterre)

Formé à la Saint Martin School Of Art de 1966 à 1968, Hamish Fulton participe ensuite à des cours de photographie au Royal College et connaît un rapide succès aux côtés de Richard Long notamment. Son œuvre, à mi chemin entre l'art conceptuel et le land art, consiste à marcher à travers le monde puis à restituer l’expérience de ces « marches artistiques » de manière fragmentaire, au moyen de photographies et de compositions typographiques qu’il présente comme des « sculptures mentales ». Ainsi, depuis une quarantaine d'années, ces marches, groupées ou solitaires, planifiées ou spontanées, occasionnent une fois accomplies des expositions dans le monde entier.

Présentes dans de très nombreuses collections publiques, ses œuvres ont récemment été montrées en Angleterre (University of Westminster, Londres 2010 ; Tate Modern, 2011), en France (Collection Lambert, Avignon, 2011 ; Le Plateau/Frac Ile-de-France, 2012), aux Pays-Bas (Stedelijk Van Abbemuseum, Eindhoven, 2011), en Allemagne (Museum für Gegenwart, Berlin, 2011), aux États-Unis (Missoula Art Museum, 2012), en Autriche (MUMOK, Vienne, 2013).

Hamish Fulton conçoit sa démarche comme un moyen de s'extraire des fenêtres qui construisent le monde urbain mais aussi d'échapper aux interfaces qui délimitent sa relation avec le monde extérieur. « L’implication physique de la marche crée une réceptivité au paysage. Je marche sur la terre pour m’introduire dans la nature.1» En marchant, l'artiste affirme sa liberté artistique : « Souvent, on me considère comme un sculpteur ou comme un artiste du Land Art. Je ne suis ni l'un ni l'autre. Je suis un artiste qui marche. Je ne travaille pas avec un matériau particulier. Un seul élément pour féconder me paraît douteux. Je ne dépends d'aucune matière en particulier, je suis libre d'associer les médiums qui me plaisent, que ce soit du verre, du bois, de la photo, de la vidéo.2» Entre 2009 et 2011, son travail à été montré à la galerie Riis à Oslo, à la galerie Torri à Paris, au Musée transfrontalier du Mont Blanc, à Courmayeur, chez Rhona Hoffman, à Chicago, et chez Husler Contemporary, à Munich.

La collection

Hamish Fulton

Kutenai, Two Walks in the Alberta Rockies, 74 and 70 Miles, Canada, Summer 1976 (Kutenai, deux marches dans les Rocheuses de l'Alberta, 74 et 70 miles, Canada, Eté 1976)

1976

Éditions

Hamish Fulton

Camp Fire

1985

Le Nouveau Musée
La collection

Hamish Fulton

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Hamish Fulton ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/297_hamish-fulton
imprimé le 27 juillet 2017 [10:50] depuis l'adresse IP : 54.158.238.172
© Institut d’art contemporain 2017