en cours

Humain Autonome : Déroutes

LA COLLECTION EN PRÊT EN FRANCE

du  au 
© Blaise Adilon © ADAGP

Hans Haacke, Creating Consent, 1981

© Blaise Adilon © ADAGP

Prêt des œuvres de la Collection IAC, Villeurbanne/Rhône-Alpes :

Hans Haacke, Creating Consent, 1981
Ed Ruscha (Edward RUSCHA, dit), Utopia Station, 2005
Andrea Zittel, Utopia Station, 2005
Prospective et tournée vers l’avenir, la programmation des expositions temporaires se poursuit autour des processus de constructions des identités, des corps contemporains, tente de réfléchir le réel et, à terme, proposer de nouveaux scénarios, de nouvelles manières d’habiter le monde.
C’est dans ce contexte que le MAC VAL accueille le 4e volet du projet itinérant « Humain Autonome » dont le commissariat est assuré par Marianne Derrien, Sarah Ihler-Meyer et Salim Santa Lucia.
Voiture, caisse, auto, char, tacot, bagnole, tire… L’automobile est un objet paradoxal. Si d’aucuns l’adorent, d’autres la vouent aux gémonies. Elle est, à tout le moins, un symbole ambigu, cause et symptôme de bien des crises que nous traversons (économique, sociétale, climatique, philosophique…). Facilitant le déplacement des individus et des marchandises, l’exploration mais aussi la conquête, à la fois instrument de la liberté et du contrôle, son utilisation a façonné les paysages, les corps et les esprits. Concentrant de nombreux enjeux économiques, l’auto est un non-lieu, mi privé mi public, une machine à fantasmes et un objet de fétichisme, personnifiée parfois. Ses chaines de production, ses systèmes d’exploitation, le lien avec les énergies fossiles, ses mythes, ses impensés sont ici analysés, déconstruits, repris et retournés par les artistes de l’exposition.
Pour autant, il ne s’agit pas de rejeter en bloc. Mais au contraire de faire prendre conscience, de pointer certaines apories de notre monde contemporain. Cette exposition réunit une cinquantaine d’artistes de générations différentes et est accompagnée d’une publication retraçant le projet dans son ensemble.
Depuis 2020, le cycle d’expositions « Humain Autonome » a donné lieu à plusieurs occurrences mêlant expositions, projections, ateliers, performances au Frac Normandie à Caen (« À 2000 tours minutes » et « Joyridin’ ») à La Condition Publique à Roubaix (« Fossiles mécaniques ») dans le cadre de la Triennale Art et Industrie en collaboration avec le Centre Pompidou et le CNAP-Centre national des arts plastiques et aux Ateliers Le Wonder (« Prélude ») à Clichy (92) pour la Nuit Blanche.
« Déroutes » est donc aujourd’hui au MAC VAL, le quatrième opus du projet « Humain Autonome ».
IAC → EXPOSITIONS → ex situ → La Collection IAC → En France et à l'international → Humain Autonome : Déroutes
i-ac.eu/fr/expositions/22_en-france-et-a-l-international/2024/702_HUMAIN-AUTONOME-DEROUTES
imprimé le 22 juillet 2024 [11:00] depuis l'adresse IP : 100.26.176.111
© Institut d’art contemporain 2024