Claire Chevrier

Leeds 2

1996

Tirage couleur, à développement chromogène, contrecollé sur dibond
117 x 163 cm

Datée de 1996, la photographie Leeds 2 correspond aux débuts de la carrière de Claire Chevrier et est à mettre en correspondance avec un autre cliché, daté lui de 1995, et intitulé Leeds. Dans les deux images, le premier plan est occupé par des maisons typiques de la commune du nord de l’Angleterre tandis qu’au second plan, mais quasiment collées à elles, s’érigent de grandes cheminées d’une centrale nucléaire. Dans Leeds 2, un quartier d’habitation d’apparence paisible se voit contraint d’organiser son quotidien sous la présence menaçante de ces tours de béton. La fameuse grisaille anglaise semble ici se confondre avec les épaisses volutes de fumée se dégageant de la centrale, à moins que cette dernière n’en soit en réalité la cause. Claire Chevrier nous offre une vision presque surréaliste, comme le produit d’une greffe contre-nature ou plutôt d’un collage cauchemardesque que seul le réel est capable de nous proposer. Elle met en évidence l’absurdité de notre monde contemporain, et dans le cas présent celle d’un aménagement du territoire et d’une civilisation industrielle ne se souciant aucunement de la vie humaine et des risques qu’ils font peser sur elle. Proche dans sa construction des tableaux photographiques de Jeff Wall, l’image impressionne et épouvante à la fois, tant il en sourd la menace d’un désastre annoncée.

→ Claire Chevrier

Claire Chevrier, Leeds 2, 1996 © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Claire Chevrier, Leeds 2
i-ac.eu/fr/collection/864_leeds-2-CLAIRE-CHEVRIER-1996
imprimé le 15 avril 2024 [02:13] depuis l'adresse IP : 3.238.174.191
© Institut d’art contemporain 2024