Dirk Braeckman

AB_BH

1995

2/5
Tirage sur papier baryté au gélatino-argentique, contrecollé sur aluminium
81,5 x 121,5 x 2,5 cm

Comme à son habitude, le photographe donne pour titre à son œuvre une suite de lettres volontairement opaque. Afin d’éviter le « trop narratif » (selon ses propres mots), l’artiste ne donne aucune information quant au sujet et au lieu photographié. Si AB-BH, réalisée en 1995, est en tout point fidèle au vocabulaire plastique de l’artiste, l’œuvre possède une particularité qui la singularise par rapport au reste de sa production. En effet, ici, Dirk Braeckman produit une photographie en extérieur, représentant la façade en verre quadrillée d’un immeuble, délaissant ainsi les intérieurs, canapés, tapis et corridors qui peuplent habituellement son univers photographique. Sans savoir si tel est l’objet de son cliché, son jeu sur les textures et son noir et blanc fantomatique donnent à la fois à cette idée de la modernité une présence incontestable et une dimension spectrale. Abolissant les frontières entre enregistrement du réel et abstraction, l’artiste semble ici en capturer l’aura éteinte et la désormais banalité.

→ Dirk Braeckman

© André Morin

Dirk Braeckman, AB-BH, 1995. © André Morin © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Dirk Braeckman, AB_BH
i-ac.eu/fr/collection/690_ab-bh-DIRK-BRAECKMAN-1995
imprimé le 12 juin 2024 [21:11] depuis l'adresse IP : 44.220.44.148
© Institut d’art contemporain 2024