Dirk Braeckman

SO_HO

1996

1/5
Tirage sur papier baryté au gélatino-argentique, contrecollé sur aluminium
81,5 x 121,3 x 2,3 cm

La photographie SO_HO, réalisée en 1996, est un plan rapproché d’un écran télévisé éteint qui réfléchit la lumière ambiante d’un coin d’appartement et révèle un halo discret, probablement celui du photographe. L’écran de télévision apparaît comme un écran de projection de l’ambiance lumineuse de l’appartement et met à distance l’objet pour nous montrer qu’une image fait écran au réel. Dirk Braeckman souhaite que seule l'image elle-même fasse image et qu’elle seule existe, c’est-à-dire qu’elle résiste aux métaphores et aux anecdotes individuelles. Pour ce faire, il entre dans un état méditatif, se laisse envahir par l’endroit pour le ressentir pleinement et accentue l'obscurité pour relativiser l’objet qu’il observe : « c’est cela que je dois photographier, afin d'articuler ce que je « ressens » à ce moment précis, tout le reste ne m'intéresse pas. […] Je ne veux pas faire voir « quelque chose », que ce soit négatif ou positif, j'essaie de « camper » une image1 ». À rebours d’une pratique académique, l’artiste conçoit ses photos dans une continuité, sans découpage théorique, comme de simples dépositaires d’une « charge émotionnelle2» détachée de tout style.

→ Dirk Braeckman

André Morin

Dirk Braeckman, SO-HO, 1996 André Morin © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Dirk Braeckman, SO_HO
i-ac.eu/fr/collection/543_so-ho-DIRK-BRAECKMAN-1996
imprimé le 12 juin 2024 [20:24] depuis l'adresse IP : 44.220.44.148
© Institut d’art contemporain 2024