Michel Dauvergne

La Fuite de Caïn

1982

Acrylique sur toile
201 x 201 cm

Réalisée en 1982 et acquise en 1983, la Fuite de Caïn est une acrylique sur toile composée de quatre tableaux, inspirés de la reproduction d’une œuvre aujourd’hui disparue : le dessin préparatoire au célèbre tableau Caïn (1880) de Fernand Cormon, un tableau d'histoire biblique sur le destin funèbre de Caïn, fils aîné d'Adam et Ève, qui, après le meurtre de son jeune frère Abel, est condamné à fuir perpétuellement. Michel Dauvergne confronte cette archive avec le poème éponyme de Victor Hugo mais aussi avec La Guerre du feu de Jean-Jacques Annaud et enfin, avec sa propre histoire, à savoir un souvenir d’érotisme dans son enfance face à la « quasi-absence féminine » au sein de ce tableau. Ces diverses sources d’inspiration croisées opèrent une « réparation » ou une « re-construction ». Ainsi, quelques personnages extraits de la peinture d’origine sont esquissés nus et sans visage, accordant une place centrale à une femme portée par un homme. La scène est éclairée par une lumière venant du sol, à l’inverse du tableau d’origine. L’ontologie de cette réinterprétation est ambiguë, elle se donne à la fois comme un travail anonyme de restauration, pris dans une logique obsessionnelle et positive du passé, du patrimoine, mais elle s’établit aussi comme une fable sur l’art des années 1980. Les tracés blancs, le jeu des cernes et les jus démentent l’académisme dont l’œuvre est empreinte pour renvoyer au présent de la peinture figurative des années 1980. Selon les mots de Christian Bernard, ce tableau conjugue « critique de l’analogie »,
« éloge de l’ambiguïté » et « citation de la citation ».

→ Michel Dauvergne

© droits réservés

Michel Dauvergne, La Fuite de Caïn, 1982. © droits réservés

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Michel Dauvergne, La Fuite de Caïn
i-ac.eu/fr/collection/352_la-fuite-de-cain-MICHEL-DAUVERGNE-1982
imprimé le 12 juin 2024 [20:24] depuis l'adresse IP : 44.220.44.148
© Institut d’art contemporain 2024