Chiara Camoni

Née en 1974 à Plaisance (Italie)
Vit et travaille à Fabbiano (Italie)

Diplômée en 1999 de l'Académie des beaux-Arts de Brera, à Milan, Chiara Camoni travaille ensuite au Musée archéologique national de Naples où elle donne des conférences entre 2002 et 2006. À la même époque, elle commence à exposer ses œuvres, essentiellement sculpturales. Parmi les lieux qui lui ont récemment consacré une exposition personnelle, on peut citer le MOSTYN, Llandudno, Pays de Galles (2019), le Middlesbrough Institute of Modern Art (2019), le CEEAC, Strasbourg (2021) et le CAPC Bordeaux (2021). Avec les artistes Alessandra Andrini et Luca Bertolo, elle a fondé et dirige le MAGra (Musée d’Art Contemporain de Granara, Toscane).

Intuition et attention sont au cœur de la pratique de Chiara Camoni, tournée vers le faire et le faire-ensemble. Sa pratique ancrée dans le quotidien fait autant appel à son entourage (grand-mère, enfants, amis) qu'à un savoir-faire ancestral dans lequel elle puise ses inspirations, notamment les objets d'art vernaculaire, de la préhistoire et de l'antiquité. En faisant appel à ce passé lointain, où le sacré prenait racine dans la vie courante, où art et artisanat ne faisaient qu'un, l'artiste fabrique des œuvres organiques tenant de l'ustensile (vases, plats, couverts) ou de formes totémiques évocatrices des mythes chthoniens. Peu importe la destination de l'objet, ou la séparation entre noble et pratique, utile et inutile. Ce qui compte, c'est la « charge » spirituelle et le geste lent, patient, luxueux au sens propre.

Pour l'exposition La Meraviglia, Chiara Camoni reconstitue au CEEAC son atelier, c'est-à-dire son espace domestique, associant à chaque pièce (chambres, salon, cuisine, terrasse) des œuvres répondant à ses fonctions. L'environnement familier est aussi présent à travers les matériaux employés, terre, bois, plantes, laine, fibres... qu'elle collecte autour de chez elle. La série des Vasi Farfalle [Vases papillons] (2020), faits de grès glacé « à la cendre de fleurs / à la fleur de frêne / à la terre du jardin / à la cendre d'os », exprime la puissance poétique de ce travail « situé ». L'artiste réinterprète les vases canopes d’Égypte antique, destinés à recueillir les organes des pharaons, ici remplacés par des fleurs. Car le vase est aussi une forme symbolique de la féminité, qui accueille et protège ; pour Chiara Camoni, il est nécessaire de se tourner vers le passé sans nostalgie, d'opérer cet écart, ce déplacement, afin de mieux observer le présent.

La collection

Chiara Camoni

Grande Sorella #02

2018

La collection

Chiara Camoni

Grande Sorella #05

2018

La collection

Chiara Camoni

Grande Sorella #06

2018

La collection

Chiara Camoni

Grande Sorella #12

2018

La collection

Chiara Camoni

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Chiara Camoni ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/1822_chiara-camoni
imprimé le 19 avril 2024 [14:02] depuis l'adresse IP : 3.238.71.155
© Institut d’art contemporain 2024