Totem

Jacques Bonnot, Frédérick du Chayla, Vincent Lemarchands et Claire Olivès se rencontrent en 1979 lors d’un stage en ébénisterie. En 1980, ils ont entre 20 et 30 ans et créent le studio Totem à Lyon. S’opposant à l’austérité du design fonctionnaliste, leur production fait le choix des couleurs primaires, de formes anguleuses et dissymétriques. L’agence se fait connaître dans le milieu des arts plastiques, imprégnée par l’esthétique du Pop art, de la bande dessinée, de la science-fiction et de l’architecture post-moderne. En sept ans de collaboration, le collectif réalise une centaine de pièces de mobilier et d’objets, la plupart édités à une trentaine d’exemplaires.
Ses membres exposent pour la première fois en 1981 à la Galerie Envers, à Lyon, puis la même année à la jeune Galerie VIA (Valorisation de l'Innovation dans l'Ameublement, Paris). En 1982, le mobilier est présenté parmi les peintures d’Hervé Di Rosa et Robert Combas au sein de l’exposition La Figuration Libre dans ses meubles. En 1985, ils participent avec des pièces sobres et épurées à l’exposition de jeunes designers organisée par la Fondation Cartier à Jouy-en-Josas, Vivre en couleur. Le groupe se professionnalise : il se structure en SARL, devient bureau d’études, et cesse la production en atelier. Ils participent à la documenta VIII en 1987. Le Musée d’art moderne de Saint-Étienne, dont ils conçoivent le mobilier et l’identité visuelle, conserve un ensemble de plus de 80 pièces et leur consacre une rétrospective en 2000.

Parallèlement aux préoccupations du Design radical italien (Alchymia, 1976, et Memphis, 1981), Totem s’oppose à l’esthétique fonctionnaliste selon laquelle « la forme suit la fonction » (Louis H. Sullivan, 1896), et qui rejette l’ornement. Le quatuor affirme l’exubérance décorative, la couleur et le motif, le mélange des styles et des textures dans des assemblages irréguliers, émotionnels et aléatoires. Cette dimension expérimentale est rendue possible par de nouveaux modes de production. Les éditions limitées sont façonnées dans leur atelier d’ébénisterie et s’appuient sur des galeries privées.

Le texte publié pour l’exposition Proposition 2 affirme la subjectivité et l’impermanence de leur création (Caisse d’Épargne, Lyon, en collaboration avec le Nouveau Musée, Villeurbanne, 1982) : « Le meuble devient une star. Il frime un peu. Et comme une star, il est voué sans doute à une gloire éphémère. Dans trois mois ou dans cinq ans, le contexte changera, et il sonnera peut-être faux. Après tout, c’est un objet. Et un objet peut mourir. »

La collection

Totem

Sans titre

1985

La collection

Totem

Lampe Zig-Zag

1982

La collection

Totem

Bureau Totem Exquis

1982

La collection

Totem

Fauteuil Caméléon

1981

La collection

Totem

Table Zig-Zag

1981

La collection

Totem

Punto y coma

1981

La collection

Totem

Chaise Lolly Pop

1981

IAC → Totem ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/1046_totem
imprimé le 20 mai 2024 [18:27] depuis l'adresse IP : 44.221.70.232
© Institut d’art contemporain 2024