Dans un espace à chaque fois renouvelé, l'Institut produit trois périodes d'expositions annuelles, elles-mêmes composées de projets simultanés à caractère inédit.
L'exposition personnelle, exercice au plus proche de l'artiste et de la création, s'impose à l'Institut comme un principe matriciel (2006 : Anthony McCaIl, Allen Ruppersberg ; 2007 : François Curlet, Jef Geys ; 2009 : Laurent Montaron ; 2010 : Michel François, Matt Mullican ; 2011 : Hans Schabus, Joachim Koester ; 2012 : Berdaguer & Péjus, Bojan Šarčević ; 2013 : Saâdane Afif, Manfred Pernice; 2014 : Thomas Bayrle, Guillaume Leblon ; 2016 : Jason Dodge ; 2017 : Ann Veronica Janssens, Maria Loboda).
Les expositions collectives, de groupes ou thématiques, permettent, de façon plus ponctuelle et expérimentale, d'interroger les enjeux de la création actuelle (2008 : Fabricateurs d'espaces ; 2011 : Yes We Don’t ; 2013 : 1966-79 ; 2015 : RIDEAUX / blinds ; Otium #1 - De Mineralis, Pierres de vision & Kata Tjuta ; Otium #2 - Demain dans la bataille pense à moi & Collection 15 ; 2016 : Le Temps de l'audace et de l'engagement).

LABORATOIRE ESPACE CERVEAU - STATION 16

cycle Vers un monde cosmomorphe

du  au 

IAC Villeurbanne

Initié en 2009 par l’artiste Ann Veronica Janssens et Nathalie Ergino, directrice de l’IAC, le Laboratoire espace cerveau explore, à partir des arts plastiques et visuels, les recherches pratiques et théoriques permettant de lier espace, temps, corps et cerveau. Au regard des récentes avancées scientifiques (neurosciences, astrophysique, anthropologie, biologie, géologie, etc.), ainsi que des pratiques réévaluées de l’hypnose, du chamanisme, de l’animisme, le Laboratoire espace cerveau propose de rassembler chercheurs et artistes, avec l’intuition comme moteur, les imaginaires partagés comme fondement et l’échange collectif comme mode opératoire. Transdisciplinaire, le Laboratoire se développe par étapes, sous forme de « stations ». Unités d’exploration, ces stations se constituent de journées d’études, de conférences, d’« oeuvres à l’étude », et se déroulent in situ à l’IAC, ou encore ex situ.

Jeune création internationale

Biennale de Lyon 2019

du  au 
Giulia Cenci, Charlotte Denamur, Cédric Esturillo, Sebastian Jefford, Zsófia Keresztes, Randolpho Lamonier, Théo Massoulier, Naomi Maury, Jean-Baptiste Perret, Zhan Zhang Xu
Cette première édition de Jeune création internationale s’inscrit à la fois dans la continuité de la manifestation Rendez-vous qui l’a précédée et qu’elle remplace, mais aussi dans une dynamique encore plus proche de l’exposition centrale de la 15e Biennale d’art contemporain de Lyon, Là où les eaux se mêlent.
IAC → EXPOSITIONS → in situ → en-cours
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/en-cours
imprimé le 20 octobre 2019 [20:40] depuis l'adresse IP : 34.204.171.108
© Institut d’art contemporain 2019