Suzanne Lafont

Science, fiction

2020/2021

Diaporama numérique sonore
Durée : 41 mn

Science, fiction met en récit le rêve d'un chien, celui du botaniste Linné, via un assemblage d'éléments sans rapport apparent. Le texte − la fiction à proprement parler − est entrecoupé de planches photographiques se succédant comme des diapositives, dont la mise en forme rappelle certaines œuvres antérieures de Suzanne Lafont. L'artiste abandonne ici la figure humaine, jusqu'alors très présente dans son travail photographique, au profit de
« portraits » de plantes à mi-chemin entre représentation artistique et scientifique, à la manière de Pierre-Joseph Redouté ou Karl Blossfeldt.
La vidéo confronte deux régimes d'images : les photographies de l'artiste d'une part, et d'autre part l'image d'archive, fragmentaire, dont le grossissement fait apparaître le grain et renvoie à sa matérialité documentaire, à son opacité.
À cela s'ajoute le récit, qui, tout en renvoyant aux données iconographiques, excède toutefois celles-ci : c'est le croisement du rêve du chien de Linné, entouré des plantes collectées par son maître, et de la trajectoire de vol
d'Apollo 11, établie par la mathématicienne Margaret Hamilton. Dans la photographie qui documente ce fait historique, la pile de feuilles de calculs évoque une échelle ou un ascenseur pour l'espace. Suzanne Lafont suggère enfin le devenir-marchandise de tout récit, qu'il soit historique, littéraire ou scientifique, auquel seul le rêve échappe encore.

→ Suzanne Lafont

© Suzanne Lafont

Suzanne Lafont
Science, fiction, 2020/2021 © Suzanne Lafont

© Suzanne Lafont

Suzanne Lafont
Science, fiction, 2020/2021 © Suzanne Lafont

© Suzanne Lafont

Suzanne Lafont
Science, fiction, 2020/2021 © Suzanne Lafont

© Suzanne Lafont

Suzanne Lafont
Science, fiction, 2020/2021 © Suzanne Lafont

© Suzanne Lafont

Suzanne Lafont
Science, fiction, 2020/2021 © Suzanne Lafont

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Suzanne Lafont, Science, fiction
i-ac.eu/fr/collection/840_science-fiction-SUZANNE-LAFONT-2020-2021
imprimé le 05 décembre 2022 [16:29] depuis l'adresse IP : 34.231.21.105
© Institut d’art contemporain 2022