Jean-Louis Schoellkopf

Né en 1946 à Colmar (France)
Vit et travaille à Saint-Étienne

À la fin des années soixante, résidant au Canada, Jean-Louis Schoellkopf utilise la photographie comme un outil de critique sociale et réalise des portraits d’ouvriers dans les usines canadiennes qui l’avoisinent. Inspiré par les œuvres de photographes américains (Richard Avedon, Robert Frank, Walker Evans, Diane Arbus) mais aussi par celles de Robert Doisneau, il engage, en autodidacte, un projet photographique qui s’appuie sur un refus du style international du grand reportage et un refus du formalisme tel que celui d’Henri Cartier-Bresson.
En 1974, de retour en France, il s’installe à Saint-Étienne et documente l’importante activité industrielle de la ville. Son travail mène une enquête esthétique sur plusieurs villes contemporaines confrontées à l’économie capitaliste et plus précisément sur les changements dans le monde de la production industrielle. Il emploie sa fonction d'artiste comme celle d’ « un acteur dans la société1 » qui, par le choix d'une procédure documentaire se tient dans une « position critique2 ». Après quelques collaborations avec la presse, il renonce au reportage pour privilégier le portrait qu’il conçoit à l’échelle de la ville, au-delà de l’appréhension psychologique de ses habitants. Il réalise des séquences photographiques montrant comment les relations humaines et familiales configurent des modèles culturels et esthétiques. Il documente ainsi Gênes, Rotterdam, Stuttgart, Barcelone, Paris ou l’agglomération de Lille-Roubaix-Tourcoing. Des expositions personnelles lui sont consacrées au Musée de Louviers (à l’occasion d’une commande sur la filature sise dans cette ville), à l’école des Beaux-Arts de Lorient, au Kubus à Hanovre et au Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne. Enfin son travail figure à la Documenta X (Cassel) en 1997.
Il est exposé par l’Institut d’art contemporain en 2005 au Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne, lors de l’exposition La photographie à l’épreuve.

La collection

Jean-Louis Schoellkopf

Nourritures

1993

Éditions

Tiefenschärfe

2006

Wienand Verlag, Cologne
La collection

Jean-Louis Schoellkopf

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Jean-Louis Schoellkopf ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/512_jean-louis-schoellkopf
imprimé le 23 novembre 2017 [19:41] depuis l'adresse IP : 54.225.36.143
© Institut d’art contemporain 2017