Louis Theillier

Né en 1978 à Lille (France)
Vit et travaille à Bruxelles (Belgique)

Issu des Beaux-Arts de Lyon en 2002, Louis Theillier mène une recherche plastique qui se compose d’installations, de sculptures et de dessins.
Ses œuvres ont notamment été exposées en 2004 à la MAJT (Maison d’Accueil des Jeunes Travailleurs) à Lille, en 2007 à la Galerie Bortier à Bruxelles, ou encore en 2010 à l’exposition de Noël du Magasin à Grenoble.

La précarité relative à sa condition d’artiste mêlée à une « curiosité pour la normalité » pousse Louis Theillier à travailler durant cinq ans pour la multinationale Johnson Matthey en tant qu'ouvrier intérimaire. Sa pratique artistique s’efface alors au profit d’un salaire régulier, jusqu'au jour où la direction de l’usine annonce la fermeture de son site, et où, Louis Theillier s’engage dans la réalisation d’une BD-reportage « Johnson M’a Tuer » (éd. Futuropolis), journal de bord témoignant d’une lutte contre la délocalisation et contre le cynisme de ses dirigeants. Par ailleurs, Louis Theilllier participe au projet Médor, un journal trimestriel coopératif belge, constitué d'investigations et de récits, cherchant « un nouveau processus pour construire l’information », selon son expression: « du deep journalism de terrain indépendant ». Il souhaite par ailleurs « développer un travail de BD informatif permettant de mettre en lumière des combats d'aujourd'hui, et vulgariser des enjeux de sociétés. » Lorsqu’on lui demande s’il est journaliste, ouvrier ou  artiste ? Il répond qu’il est un « observateur actif ». Et pourtant, Louis Theillier définit sa pratique comme celle d’un « éternel touriste », s’amusant à pointer avec une distance critique l’aspect social d’une recherche artistique. Cette ambiguïté rejoint la description que Roland Barthes donne dans son recueil Mythologies de la condition d’un artiste : un auteur n’est jamais « au travail » et il n’est jamais « en vacances ». La pratique de Louis Theillier répond du même paradoxe.
L’IAC acquiert en 2005 Réhabilitation et Atlas. Ces deux œuvres sont exposées à l’occasion de l’exposition Enter your Dreams .

La collection

Louis Theillier

Réhabilitation

2005

La collection

Louis Theillier

Atlas

2005

La collection

Louis Theillier

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Louis Theillier ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/188_louis-theillier
imprimé le 25 février 2020 [05:12] depuis l'adresse IP : 34.226.244.70
© Institut d’art contemporain 2020