Manfred Pernice

Né en 1963 à Hildesheim (Allemagne), vit et travaille à Berlin (Allemagne).

Manfred Pernice a présenté de nombreuses expositions personnelles (To the Public, Haus der Kunst, Munich, Allemagne, 2013 ; Brei, S.M.A.K., Gand, Belgique, 2011 ; Witte de With, Rotterdam, Pays-Bas, 2012 ; Migrateurs, Musée d’art moderne, Paris, 1998) et a participé à de multiples expositions collectives (Les Prairies, Biennale de Rennes, 2012 ; Rehabilitation, Wiels, Bruxelles, Belgique, 2010 ; Pragmatismus & Romantismus, Fondation d’entreprise Ricard, Paris, 2009 ; Biennales de Venise en 2003 et 2001, Biennale de Lyon en 1997).
Du 6 décembre 2013 au 23 février 2014, l’IAC a présenté fiat(lux), une importante exposition personnelle de Manfred Pernice rassemblant plus d’une cinquantaine d’œuvres, dont une partie produite pour l’exposition, et plus de vingt ans de travail de l’artiste.

Dès les années 1990, Manfred Pernice développe un travail de sculptures et d’installations basé sur une accumulation de matériaux pauvres (plaques d’aggloméré, béton, briques, métal...) combinée à des objets trouvés et des textes, dessins, photographies ou encore plus récemment des vidéos d’archives, souvent de nature biographique ou liées à un contexte historique. Manfred Pernice assemble ces matériaux « familiers », qui perdent alors toute fonctionnalité, sorte de « canning » [mise en boîte] d’objets et d’espace, selon ses propres termes.

Faisant appel à notre inconscient collectif, il met à l’épreuve la résistance de l’objet dans le temps, entre mémoire et oubli. Abordant à la fois l’aménagement urbain, l’architecture, les flux de marchandises et les processus économiques, en passant par l’histoire et la psychanalyse, les œuvres et environnements de Manfred Pernice revêtent souvent un caractère précaire et inachevé et évoquent des lieux de passage ou de stockage, aussi bien physiques que mentaux.
Manfred Pernice transpose ces architectures à différentes échelles, qu’elles soient monumentales pour l’œuvre FIAT ou à plus petite échelle pour les Kassetten. Ces sculptures mnémoniques interrogent la relation entre modèle et réalité, et deviennent le reflet de notre société, de notre histoire.

La collection

Manfred Pernice

Tiefengarage

2013

IAC → Manfred Pernice ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/1298_manfred-pernice
imprimé le 18 septembre 2019 [15:19] depuis l'adresse IP : 3.93.75.30
© Institut d’art contemporain 2019