Marc Chopy

Né en 1950 à Saint-Étienne (France)
Vit et travaille à Saint-Étienne

Né en 1950, Marc Chopy est un peintre et sculpteur français dont le travail, articulé depuis 1992 autour du concept visuel de « Basculeur Universel », se situe au croisement de ses deux pratiques. Ses œuvres ont été notamment exposées au Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne, à la Maison de la Culture de Firminy, à ELAC à Lyon ainsi qu’à l’Institut Français de Cracovie.
Marc Chopy a effectué ses études à l’École des Beaux-Arts de Saint-Étienne de 1968 à 1973 dans l’atelier de gravure de Claude Weisbuch. Si les premiers travaux connus de l’artiste sont logiquement des gravures, comme la série d’inspiration primitiviste Les Arcs (1976), son œuvre se tourne très rapidement vers le dessin et la peinture. Dès le début des années 1980, Marc Chopy exécute de nombreux pastels à l’huile aux motifs abstraits et colorés, à caractère presque tribal (Semaine du 4 octobre, 1980), sur toile ou papier marouflé. Peu à peu, les châssis découpés viennent prendre la forme de figures, de silhouettes d’objets (Le rêve du canapé, 1980) ou d’espaces. Les séries des Objets et Portraits (1983-1986) puis des Préfigurations (1988-1989) témoignent d’un retour à une forme de figuration, d’inspiration cubiste pour la première (Objets et portraits : trois archétypes n°1, 1986) et empruntant au genre de la nature morte dans la seconde (Préfiguration n°IV, 1989).
Les Sculptures avec basculeurs réalisées entre 1992 et 1994 marquent une étape importante dans l’œuvre de Marc Chopy, par le travail de volumes sculpturaux que l’on pouvait précédemment observer dans ses peintures. Ces assemblages de formes géométriques de couleurs différentes, faisant parfois penser aux œuvres en volume de Frank Stella (notamment Sculpture n°32. Fabrique d’ombre et porte couleurs, 1994), s’envisagent selon l’artiste comme une « continuation de la peinture en dehors du geste ». Ces œuvres amorcent un travail au long cours de l’artiste autour du concept qu’il a lui-même forgé de « Basculeur Universel ». Cette notion, Marc Chopy l’a abondamment développée au travers de ses sculptures destinées à l’espace public. Dans Trois Basculeurs Universels debout, réalisée en 2002 pour le campus de l’Université de Grenoble, l’artiste a créé un trompe-l’œil jouant avec l’effet de profondeur en alignant trois pierres taillées qui contiennent, chacune, une peinture d’un volume géométrique en perspective. Plus récemment, la série intitulée Dépaysages et dont la production a commencé en 2013, manifeste d’une certaine manière un retour aux formes découpées et motifs colorés (comme Entrelacs et déroulements - Sud, 2014) du début des années 1980, et participe encore par là à rendre toujours plus indistinctes les frontières entre peinture et sculpture chez Marc Chopy.

La collection

Marc Chopy

Série noire Saint-Georges n°II

1983

La collection

Marc Chopy

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Marc Chopy ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/1025_marc-chopy
imprimé le 23 septembre 2019 [12:57] depuis l'adresse IP : 3.227.254.12
© Institut d’art contemporain 2019