L'IAC & LA JEUNE CRÉATION

À l’égard de la jeune création, l’Institut d’art contemporain s’appuie sur ce qui fait sa spécificité. En tant qu’institut, il est à la fois outil de création, de recherche et d’apprentissage ainsi qu'outil d’approfondissement et de formation. Par la mise à disposition de divers temps d’expérimentations qui leur sont destinés, l'IAC se veut plateforme de soutien et d’accompagnement des jeunes artistes sur la durée.
L’IAC consacre chaque année une partie de sa programmation à la jeune création. Lancé en 2007, le dispositif Galeries Nomades permet, sur un rythme biennal, à cinq artistes issus des cinq écoles supérieures d’art d’Auvergne-Rhône-Alpes de bénéficier de l’accompagnement de l’IAC pour l’organisation d’une première exposition personnelle, en coproduction avec cinq lieux de création et de diffusion pour l’art contemporain répartis sur le territoire régional. Pensé comme une première opportunité à la sortie d’école, Galeries Nomades est souvent le premier pas vers une histoire commune entre l’artiste et l’IAC, constituant au fil des ans un vivier de jeunes artistes suivis et soutenus par la structure (Marie Dechavanne, Damien Fragnon, Anna Holveck, Margot Pietri, Pierre Unal-Brunet en 2020).

En alternance avec Galeries Nomades, le programme Jeune création internationale rassemble une sélection de jeunes artistes diplômés des écoles d’art de la région Auvergne-Rhône-Alpes (Amandine Arcelli, Jimmy Beauquesne, Maïté Marra, Louise Mervelet, Alma Sauret-Small, Pierre Unal-Brunet…) et d’artistes internationaux, tous sélectionnés par un jury composé des institutions coorganisatrices de la manifestation (La Biennale de Lyon, l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, l’Institut d’art contemporain, Villeurbanne/ Rhône-Alpes et le macLYON). Ce programme complémentaire offre aux jeunes artistes aux parcours professionnels déjà amorcés une visibilité internationale.

Parallèlement, les résidences urbaines (avec la Ville de Villeurbanne) et rurales (dans le cadre d'Un territoire en trois temps) permettent aux artistes ayant déjà bénéficié d’un premier projet avec l’IAC d'approfondir leurs recherches (Amandine Arcelli / Jeune création internationale 2022 ; Damien Fragnon / Galeries Nomades2020 ; Marjolaine Turpin / Galeries Nomades2018…). Depuis peu, ces résidences deviennent également des temps de préparation permettant à ces artistes de rejoindre La Fabrique des Nous programmée tous les deux ans à Villeurbanne.

L'IAC propose également aux jeunes artistes qui le désirent de rejoindre les participants du Laboratoire espace cerveauce qui leur permet de contribuer, aux côtés d’artistes et chercheurs, aux travaux actuellement menés dans le cycle Comment habiter des mondes cosmomorphes ? (comme avec les artistes Jean-Baptiste Perret, Théo Massoulier, Linda Sanchez...).
Cet accompagnement de la jeune création au long cours favorise aussi des projets de plus grande envergure, tels que l’invitation faite à Camille Llobet au printemps prochain. D’abord conviée en 2010 dans le cadre du programme Galeries Nomades2010 (jeune création en Auvergne-Rhône-Alpes), elle revient in situ en 2011 à l’occasion de Rendez-vous 11 (devenu depuis Jeune création internationale) avant d’intégrer la Collection IAC en 2018. Simultanément, elle rejoint le Laboratoire espace cerveau, s’y ’intéressant notamment pour les recherches menées alors en astrophysique et en neurosciences. 
L’exposition Fond d’air qui rassemble sur la totalité de l’espace d’exposition, œuvres existantes et nouvelles productions va lui permettre de mettre son travail en perspective et d’amorcer ainsi un nouveau cycle de recherche.

L’engagement de l’IAC envers la jeune création traduit une volonté plus profonde, alors que la situation des artistes se précarise et que les différents bouleversements, biologiques, climatiques ou sociaux questionnent plus que jamais notre futur. Accompagner les jeunes artistes répond à un impératif : tenter de nous métamorphoser et d'inventer ensemble de nouveaux modes d’être au monde.
IAC → L'IAC & LA JEUNE CRÉATION
i-ac.eu/fr/postits/216
imprimé le 05 décembre 2022 [16:31] depuis l'adresse IP : 34.231.21.105
© Institut d’art contemporain 2022