Kate Newby

I could feel it in the air

2019

Grès, verre
34,5 x 13,2 x 6,8 cm
Boîte en carton, intérieur 37 x 24 x 16 cm

Multiple en 10 exemplaires, réalisé en mai 2019,
produit par les Amis de l’IAC, Villeurbanne/Rhône-Alpes

Prix public : 1 200 euros
Prix Amis : 700 euros

L’édition I could feel it in the air de Kate Newby consiste en 10 tuiles incrustées de verre, toutes légèrement différentes. Depuis son projet à la Kunsthalle Wien en 2018, c’est la deuxième fois que l’artiste se tourne vers la tuile - après avoir longtemps utilisé la brique - dans l’idée de créer son propre objet, de manière moins industrielle.
Cette édition est réalisée dans le cadre du projet de Kate Newby pour l’IAC en 2019. Inspirée par l’omniprésence de cet élément de construction dans le quartier de l’Institut, ainsi que dans la région lyonnaise où elle a rencontré des artisans, l’artiste intervient à l’extérieur (patio, muret du jardin) et prolonge ce rapport au bâti par la création d’une série limitée de tuiles conçues pour être accrochées au mur.

Dans cette même connivence avec le lieu et avec son exposition, l’artiste a incrusté dans le grès de la tuile de petits morceaux de verre coloré, récupérés sur le territoire environnant. Elle a l’a également marqué de traces de doigts, selon un geste de creusement manuel récurrent dans son travail. Après cuisson à haute température (1 250°) chez un artisan spécialisé, chaque tuile devient un objet quasi unique qui a sédimenté cet alliage de matériaux et de gestes. L’enclavement du verre dans le grès puis le métamorphisme de contact, généré par la chaleur, produisent un objet à la fois rudimentaire et raffiné.
C’est avec le terme de « coronation » [couronnement] que l’artiste souligne la beauté des tuiles dans un bâtiment, vouées à un rôle protecteur et ornemental.

Cette édition de tuiles est significative de la démarche de Kate Newby qui privilégie la fabrication à la main selon un savoir-faire traditionnel, sans pour autant viser des performances techniques. La « perfection » n’est pas recherchée, mais bien plutôt l’énergie de la transformation des matériaux et des gestes, ainsi que la symbolique combinée des notions d’excavation et de protection. Attentive aux moindres détails de la construction des espaces et
de leur spécificité locale, Kate Newby aime inscrire sa main dans tous les états d’un processus jusqu’à l’empreinte dans l’objet. De ce faire spontané, elle façonne sa propre interprétation de la tuile.

→ Kate Newby

© Kate Newby

Kate Newby, I could feel it in the air, n°3/10, 2019. © Kate Newby

IAC → ÉDITIONS → Éditions d'artistes → Kate Newby, I could feel it in the air
i-ac.eu/fr/multiples/18_i-could-feel-it-in-the-air-KATE-NEWBY
imprimé le 14 août 2020 [13:06] depuis l'adresse IP : 34.200.218.187
© Institut d’art contemporain 2020