Marjolaine Turpin

Résidence de recherche et de production

Un territoire en trois temps / Drôme Provençale

du  au 

Les Alyssas Clansayes — Drôme

→ Temps #1 : Exposition personnelle de Danièle Orcier, Les lignes du désir avec une sélection d’œuvres de la collection IAC à l’Espace François-Auguste Ducros, Grignan

→ Temps #2 : Présentation d’un ensemble d’œuvres au Lycée Drôme Provençale, Saint-Paul-Trois-Châteaux (6 mai - 17 octobre 2021)

→ Temps #3 : Résidence de Marjolaine Turpin à L’Observatoire, Clansayes, Drôme (27 septembre - 5 novembre 2021)

Après la visite du Musée d’Archéologie Tricastine de Saint-Paul-Trois-Châteaux et la rencontre avec sa conservatrice Mylène Lert, Marjolaine Turpin a eu accès à un grand nombre d’informations sur le monument mégalithique présent sur le domaine des Alyssas, les Jumelles du Rozet. Deux pierres discoïdales, dressées à flanc de vallon, qui restent mystérieuses tant par leurs origines présumées, que leurs usages au fil des époques. Selon le rapport de l’intervention archéologique, les sépultures des Jumelles du Rozet ont dues être pillées, car seuls ont été retrouvés des ossements. Ainsi, en écho aux ex-voto disparus des Jumelles, Marjolaine Turpin a développé pendant sa résidence des recherches autour d’un projet de fioles à huile de cade qui reprendrait les irisations et déformations de celles qu’elle a pu découvrir au Musée d’Archéologie Tricastine de Saint-Paul-Trois-Châteaux.
Marjolaine Turpin interviendra une journée, pendant sa résidence au Lycée Drôme Provençale de Saint-Paul-Trois-Châteaux.

"Entre le ravin des Alyssas, les plateaux Pas de Clavel et La Plane, en flanc de falaise, existe un monument mégalithique nommé les Jumelles du Rozet.
Deux disques de pierre dressés, orientés vers la vallée, entourés d'un bassin et de 9 sépultures. Des interventions archéologiques dirigées par le Musée d'Archéologie Tricastine de Saint-Paul-Trois-Châteaux ont été menées autour de ce monument pour en identifier l'origine et ses différentes fonctions selon les âges. De lieu de recueillement, de culte, à des aménagements plus fonctionnels comme le recueil de l'eau de pluie ou le foulage du raisin, les Jumelles ont présumément eu de nombreux usages.
L'enjeu de ma résidence au Alyssas serait, avec l'aide du Musée d'archéologie Tricastine et les récits des habitants de la vallée, de pouvoir éprouver la présence des Jumelles et de son environnement, observer, prélever, en identifier ses matières, afin d'imaginer des gestes, des formes, des histoires liées à ce lieu, à ses fonctions et croyances au fil du temps.
À partir des récits et des données recueillies, j'aimerais penser une collection d'objets et gestes, à l'image d'une 'collection de sable', comme des ex-voto décousus et fantasmés, comme un texte à trou, un puzzle incomplet d'une histoire dispersée." Marjolaine Turpin, Août 2021
IAC → EXPOSITIONS → ex situ → La Collection IAC → En Auvergne-Rhône-Alpes → Marjolaine Turpin → Résidence de recherche et de production
i-ac.eu/fr/expositions/27_en-auvergne-rhone-alpes/2021/607_RESIDENCE-DE-RECHERCHE-ET-DE-PRODUCTION
imprimé le 21 mai 2022 [17:45] depuis l'adresse IP : 34.231.247.88
© Institut d’art contemporain 2022