Brion Gysin

Dream Machine

du  au 
Peintre, poète et écrivain, Brion Gysin est connu pour avoir mis au point la technique du cut-up dès 1959, ainsi que les « poèmes permutés » - procédés qu'il a développés avec William Burroughs.

Pionnier de la poésie sonore, Brion Gysin écrit également en 1961 le poème I Am That I Am. À une époque où seuls les scientifiques se penchent sur de nouveaux outils, Brion Gysin expérimente la technologie informatique naissante et la bande magnétique pour approfondir la voie ouverte par ses Permutations. Cet artiste inclassable prône une interdisciplinarité radicale et a été très tôt un praticien de la performance multimédia. Les œuvres de Brion Gysin subvertissent le réel par des expériences tant perceptuelles que poétiques. Artiste précurseur, il continue aujourd'hui à influencer les artistes aussi bien que les musiciens et les écrivains.

L'Institut d'art contemporain présente Brion Gysin : Dream Machine, la première rétrospective en France de l’artiste britanno-canadien (1916, Taplow, Royaune Uni - 1986, Paris), conçue par le New Museum, New York. À cette occasion, plus de 300 dessins, livres, peintures, photo-collages, films, projection de diapositives et œuvres sonores de l'artiste sont réunis à l'institut.
Brion Gysin invente, en collaboration avec l'étudiant mathématicien Ian Sommerville, la Dreamachine, entrée dans l'histoire des expérimentations psychédéliques. Pièce centrale de l'exposition, la Dreamachine (1961) est une œuvre lumineuse qui, selon le procédé du Flicker (clignotement), produit un phénomène visuel et perceptuel. Ainsi, lors de sa rotation à une certaine fréquence, elle procure à l'utilisateur, qui l'expérimente les yeux fermés, des images colorées et des sensations optiques particulières.

L'Institut choisit de présenter l'exposition Brion Gysin, à caractère historique, dans le cadre du Laboratoire espace cerveau. La dimension expérimentale du travail de cet artiste, avec tout particulièrement l'œuvre clé que constitue la Dreamachine, rejoint les enjeux du Laboratoire, permettant d'en alimenter les recherches d'un point de vue tant historique que perspectif.
 

IAC → EXPOSITIONS → in situ → Brion Gysin → Dream Machine
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/2010/15_DREAM-MACHINE
imprimé le 24 juin 2017 [15:59] depuis l'adresse IP : 54.80.21.61
© Institut d’art contemporain 2017