Boyd Webb

du  au 
© IAC

Affiche de l'exposition

© IAC

Ancien sculpteur devenu photographe, Boyd Webb construit des tableaux vivants qui sont à la photographie ce que le calembour est au langage. Empreintes à la fois de candeur et de machiavélisme,, ses photographies dévoilent un univers où farce et mélodrame sont interchangeables et où seuls les plus forts survivent.

Né en Nouvelle-Zélande en 1947, Boyd Webb a étudié, vit et travaille maintenant à Londres. Très peu connu en France, il expose pourtant régulièrement depuis le milieu des années 70 en Angleterre et dans les pays anglo-saxons.

Ses premiers travaux, mises en scène de fables sans morale, associaient la photographie et le texte ; les images complexes, qui souvent mêlaient plusieus scènes, leur « non-sense », entretenaient des rapports ambigus, édifiants et ironiques avec les mots. Dans ses pièces plus résentes, il abandonne ces textes pour se concentrer sur l'image, la travaillant, l'affinant, la compliquant à loisir, si bien que ces photographies deviennent pour le spectateur des énigmes.

IAC → EXPOSITIONS → in situ → Boyd Webb → Boyd Webb
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/1984/175_BOYD-WEBB
imprimé le 22 avril 2019 [11:58] depuis l'adresse IP : 54.226.73.255
© Institut d’art contemporain 2019