Soulèvements - Exposition en itinérance

La Collection en prêt en France

du  au 
© La succession de Allan Sekula

Allan Sekula, Waiting for Tear Gas (Blanc Globe to Black) (En attendant les gaz lacrymogènes (D'un globe blanc à l'ONU globe noir), 1999/2000.
n° inv. : 2001.014

Œuvre réalisée Lors de la conférence de l'OMC à Seattle en 1999.

© La succession de Allan Sekula

Prêt d'une œuvre d'Allan Sekula, Collection IAC, Villeurbanne/Rhône-Alpes
Exposition en itinérance

Du 17/10/2016 au 30/11/2018 au Jeu de Paume
Du 15/02/2017 au 15/06/2017 à la Fundació Joan Miró , Barcelone, Espagne
Du 01/08/2017 au 30/10/2017 au Museo de la Universitario Nacional de Tres de Febrero , Buenos Aires, Argentine
Du 27/02/2018 au 30/08/2018 au Museo Universitario Arte Contemporaneo, Mexico, Mexique
du 01/09/2018 au 30/11/2018 à la Galerie de l’Uqam/ Université du Québec à Montréal , Montréal, Canada

L’exposition Soulèvements  est une interrogation sur la représentation des peuples, au double sens — esthétique et politique. Comme pour l’exposition Atlas, Georges Didi-Huberman s’appuie sur le travail historique et théorique qu’il mène depuis quelques années en parallèle d’une série d’ouvrages intitulés L’Œil de l’histoire et dont les derniers ouvrages affrontent la question de l’« exposition des peuples » ainsi que de l’émotion en tant qu’elle serait à ne pas exclure d’une anthropologie politique.

Soulèvements est une exposition transdisciplinaire sur le thème des gestes humains qui soulèvent le monde ou se soulèvent contre lui : gestes collectifs ou individuels, gestes d’actions ou de passions, d’œuvres ou de pensées. Ce sont des gestes qui disent non face à un état de l’histoire considéré comme trop « pesant » et qu’il faut donc « soulever », si ce n’est envoyer balader... Ce sont aussi des gestes qui disent oui à quelque chose d’autre : à un monde désiré meilleur, un monde imaginé ou esquissé, un monde autrement vivable ou pensable.
Les figures du soulèvement sont déclinées sans hiérarchies de médiums : peintures, dessins, gravures, installations vidéographiques, photographies, films de fiction, images documentaires, manuscrits d’écrivains, tracts, affiches, etc. Le parcours de l’exposition suit un cheminement sensible et intuitif dans lequel le regard peut, cependant, se focaliser sur des « cas » exemplaires traités avec précision, afin d’échapper à tout regard généralisateur. Notre souci est de ne rien conclure, de ne rien reclore dogmatiquement. Cela à travers cinq grandes parties : éléments, gestes, mots, conflits et désirs.
IAC → EXPOSITIONS → ex situ → La Collection IAC → En France et à l'international → Soulèvements - Exposition en itinérance
i-ac.eu/fr/expositions/22_en-france-et-a-l-international/2016/371_SOULEVEMENTS-EXPOSITION-EN-ITINERANCE
imprimé le 30 octobre 2020 [06:18] depuis l'adresse IP : 3.237.254.197
© Institut d’art contemporain 2020