Ben

J'attends / Comment savoir si c'est de l'art ou pas ? / Cela ne sert à rien de vous stresser respirez - souriez laissez vous aller. Tout est art

2006

Sérigraphies 1 couleur sur papier 300 gr, fond noir, texte blanc
73 x 53 cm
Tirages à 100 exemplaires + 10 E.A. + 10 H.C.

J'attends, 2006
Edition 32/100, signé et numéroté

Comment savoir si c'est de l'art ou pas ?, 2006
Edition 15/100, signé et numéroté

Cela ne sert à rien de vous stresser respirez - souriez laissez vous aller. Tout est art, 2006
Edition 2/100, signé et numéroté

Dans le cadre du projet de l’association Rhône-Alpes « 11000 salles d’attente, 11000 galeries d’art » créée en 2006 par le Dr Jacques Caton, un certain nombre d’œuvres multiples ont été commandées à des artistes (photographies, lithographies, sérigraphies, etc.), dans le but d’investir ces espaces particuliers que sont les salles d’attente de cabinets médicaux. Comme l’explique Jacques Caton, il y a dans la région Rhône-Alpes 11000 salles d’attente qui totalisent 5 millions de passages par an, ce qui dépasse largement la fréquentation des expositions les plus visitées, du Musée du Louvre lui-même. Le temps d’attente moyen étant de vingt minutes pour les patients, avant de passer dans le cabinet du médecin, « la salle d’attente du praticien est le média idéal pour organiser une rencontre du public avec l’art contemporain ». L’objectif est de faire en sorte que les publics qui ne vont jamais dans un musée pour des raisons financières ou culturelles se familiarisent avec l’art contemporain. L’association met gratuitement une œuvre d’art à la disposition du médecin qui peut l’accrocher dans sa salle d’attente pour une durée de six mois. En 2006 et dans le cadre de cette association, Jacques Caton a commandé à Ben, par l’intermédiaire de la galerie Catherine Issert à St-Paul de Vence, ces trois sérigraphies, tirées chacune à cent exemplaires, et portant sur la thématique de la salle d’attente.

Ces œuvres s’inscrivent parfaitement dans la démarche de l’artiste qui, depuis les années 1980, cherche à investir tous les lieux de la vie quotidienne (salles de classes, etc.). Ben utilise le terme de « décorer » des salles, avec des sentences en rapport avec le lieu.« Ça me plaît car on trouve mes phrases dans un contexte où on ne les voit pas souvent ». « Mon art sera un art d’appropriation. Je cherche systématiquement à signer tout ce qui ne l’a pas été. Je crois que l’art est dans l’intention et qu’il suffit de signer. » On retrouve dans ces trois sérigraphies les caractéristiques des écritures de Ben, qui allient justesse et impertinence : l’emploi de la première personne ; l’interrogation sur la nature de l’art ; et l’interpellation directe du spectateur.

→ Ben

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Ben, J'attends / Comment savoir si c'est de l'art ou pas ? / Cela ne sert à rien de vous stresser respirez - souriez laissez vous aller. Tout est art
i-ac.eu/fr/collection/99_j-attends-comment-savoir-si-c-est-de-l-art-ou-pas-cela-ne-sert-a-rien-de-vous-stresser-respirez-souriez-laissez-vous-aller-tout-est-art-BEN-2006
imprimé le 18 novembre 2017 [22:45] depuis l'adresse IP : 54.144.57.183
© Institut d’art contemporain 2017