Tarek Lakhrissi

Betraying the Moon

2021

Acier et chaîne d’acier
40 x 34 x 0,5 cm (sans la chaîne)
Unique

Trahir son nom, sa famille, ses sentiments... Telles sont les propositions que Tarek Lakhrissi formule avec la série « Perfume of Traitors » [Le parfum des traîtres], rendant hommage à Jean Genet, véritable théoricien et praticien de la trahison. Avec Betraying the Moon, Lakhrissi propose rien moins que trahir la lune, outrage cosmique, enfantin, absurde, donc essentiellement poétique (Sade, lui, voulait « attaquer le soleil1 »). Comme dans Unfinished Sentence où se déploie une constellation de flèches et de lances courbées, la dimension onirique et romantique n'enlève rien à la charge critique : il faut faire dissidence à tout, astres compris. L'artiste revendique d'ailleurs « la mélancolie comme une position politique2 ».
De toutes les pièces de la série, Betraying the Moon est la seule à utiliser un vocabulaire figuratif : dans l'espace est suspendue une lame d'acier recourbée en forme de croissant lunaire, incisé à l'intérieur. Comme si, pour trahir la lune, pour la « poignarder dans le dos » il fallait une arme qui lui ressemble, qui soit à son image. La lune ne nous trahit-elle pas, ne nous fait-elle pas défaut de manière cyclique ? L’œuvre, par son évidence et sa littéralité, se referme alors sur son propre mystère.

→ Tarek Lakhrissi

Courtesy Vitrine Gallery

Tarek Lakhrissi, Betraying the Moon, 2021 Courtesy Vitrine Gallery

Courtesy Vitrine Gallery

Tarek Lakhrissi, Betraying the Moon, 2021 Courtesy Vitrine Gallery

Courtesy Vitrine Gallery

Tarek Lakhrissi, Betraying the Moon, 2021 (détail) Courtesy Vitrine Gallery

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Tarek Lakhrissi, Betraying the Moon
i-ac.eu/fr/collection/807_betraying-the-moon-TAREK-LAKHRISSI-2021
imprimé le 27 janvier 2023 [19:04] depuis l'adresse IP : 44.212.99.248
© Institut d’art contemporain 2023