Patricia L. Boyd

Operator

2017

Projection vidéo couleur sonore
Durée : 2 minutes 56 secondes
Édition : 1 + 1 EA

Réalisée lors d'une résidence à l'EMPAC (Experimental Media and Performing Art Center), la vidéo Operator donne un aperçu à la fois fascinant et inquiétant d'un dispositif de surveillance totale. Quatre caméras motorisées quadrillent l'espace vide d'un plateau nu, sans acteur, effectuant une série de mouvements propres à la grammaire cinématographique : travelling, zooms, panoramiques… comme pour en épuiser les possibilités représentatives. L'espace scénique est filmé comme une chaîne de production industrielle, où les machines se surveilleraient elles-mêmes, inlassablement. Les plans se succèdent dans une alternance de positif et de négatif, accentuant l'effet d'abstraction et de perte d'échelle. Au centre de l'image un viseur en croix semble indiquer la présence d'une subjectivité neutre et omnisciente, une « supersubjectivité ».

Patricia L. Boyd a séquencé son film selon un système complexe basé sur le plan de financement de celui-ci ; la structure de l’œuvre est dépendante de sa production économique, et s’inscrit dans le système général de la dette. Operator fait suite à une autre vidéo de l'artiste réalisée à l'EMPAC, Carl dis/assembling w/ self (2013) dans laquelle un technicien se filme en train de monter et démonter une machine. Tenant la caméra d'une main et travaillant de l'autre, l'homme est soumis à la double contrainte de produire et de spectaculariser la production, qui a elle-même un caractère absurde puisque la tâche est sans cesse à recommencer.

→ Patricia L. Boyd

Patricia L. Boyd, Operator, 2017
Vue d’exposition, Inter-, 2019. Reading International, Reading

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Patricia L. Boyd, Operator
i-ac.eu/fr/collection/800_operator-PATRICIA-L-BOYD-2017
imprimé le 27 janvier 2023 [19:29] depuis l'adresse IP : 44.212.99.248
© Institut d’art contemporain 2023