Joe Scanlan

SoLongSolSoLong

2007

Reproduction photomécanique
Digigraphie sur vinyle adhésif blanc, marouflé sur tôle aluminium
15 x (50 x 50 x 4) cm

L’écroulement symbolique d’un édifice, lieu d’exposition, que l’on voudrait coupé de toute contrainte matérielle est l’occasion pour Joe Scanlan de produire une relecture des œuvres que ce lieu a vu naître. En effet, son exposition à l’IAC en 2007 s’est tenue quelque temps après le décès de Sol LeWitt, artiste dont la pratique d’un art sériel et systématique signait la mort du geste de l’artiste. En soumettant ses réalisations à des principes mathématiques, LeWitt évacuait toute notion de choix personnel et ainsi toute trace d’expression subjective. SoLongSolSoLong (2007) de Joe Scanlan est un ensemble de carrés d’aluminium monochromes portant chacun l’une des lettres de ce titre. Leur prolifération reprend à LeWitt son principe systématique mais y introduit une note volontairement sentimentale en amalgamant le nom de l’artiste à So long, l’expression d’un adieu éternel. En nommant et en saluant l’artiste conceptuel, la subjectivité de ce créateur original réapparaît au-delà de son décès. Par ailleurs, les couleurs choisies par Joe Scanlan pour cette œuvre sont celles de colorants de bonbons, renvoyant cette production à sa condition de produit. Car outre ce jeu avec les impasses des ambitions de LeWitt, c’est bien plus une considération sur le contexte d’apparition des œuvres qu’impose Scanlan en soulignant constamment le système économique dans lequel elles s’insèrent.

→ Joe Scanlan

© Blaise Adilon

Joe Scanlan, SoLongSolSoLong, 2007 © Blaise Adilon

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Joe Scanlan, SoLongSolSoLong
i-ac.eu/fr/collection/68_solongsolsolong-JOE-SCANLAN-2007
imprimé le 18 septembre 2019 [07:22] depuis l'adresse IP : 18.205.109.82
© Institut d’art contemporain 2019